Les troupiers de Martin Bernard se sont inclinés devant des Voltigeurs de Drummondville plus déterminés qu’eux, qui l’ont emporté par la marque de 6-3.

La série victorieuse du Drakkar s'arrête à 13

BAIE-COMEAU – C’en est fait de la série de victoires consécutives du Drakkar de Baie-Comeau, qui s’est arrêtée à 13. Les troupiers de Martin Bernard se sont inclinés devant des Voltigeurs de Drummondville plus déterminés qu’eux, qui l’ont emporté par la marque de 6-3.

Le Drakkar menait cette rencontre 2-1 à mi-chemin en deuxième, mais trois buts sans réplique des visiteurs, dont deux en l’espace de 50 secondes à la 19e minute de l’engagement, ont refroidi les ardeurs des 2500 partisans réunis au Centre Henry-Leonard et creusé un écart trop grand à combler pour les locaux.

En troisième, le Drakkar a eu une occasion en or de réduire la marge avec une double supériorité numérique de 1 :48 et un pointage de 5-3, mais il n’a pu déjouer Olivier Rodrigue, auteur de 17 arrêts.

«Le match s’est joué sur de petits détails : un revirement, un mauvais repli, des gars du mauvais côté de la rondelle», a souligné l’entraîneur-chef du Drakkar. «Quand tu joues contre une équipe de pointe comme Drummondville, ces breakdowns-là, tu ne peux pas les donner parce que la rondelle se retrouve dans ton but. On devra travailler pour s’assurer que ces détails-là, on soit en mesure de les faire de façon constante durant les séries éliminatoires.»

Joe Veleno a guidé l’attaque des Voltigeurs avec une paire de filets. Maxime Comtois, Dawson Mercer, Cédric Desruisseaux et Gregor MacLeod, dans un filet désert, ont aussi touché la cible aux dépens d’Alex D’Orio, qui subissait un premier revers dans l’uniforme du Drakkar après sept gains. Nathan Légaré, Jordan Martel et Gabriel Fortier ont inscrit les buts du Drakkar, qui reprend le collier samedi après-midi avec la visite des Saguenéens de Chicoutimi.

Malgré les buts de Légaré et Fortier, le premier trio du Drakkar, complété par Ivan Chekhovich, a connu une soirée difficile. Bernard ne pouvait que le reconnaître. «Ce serait malhonnête de leur lancer la pierre avec la saison qu’ils connaissent mais ce soir (vendredi), ils sont -3 et la ligne de Veleno est +3. Ça ne prend pas un génie en mathématique pour comprendre ça. Mais ce sont les petits détails qui font que notre premier trio est à -3», a-t-il conclu.