«Les revirements nous ont coûté deux buts. On a essayé d’ouvrir le jeu, on a eu de belles chances, surtout en avantage numérique [0 en 7], mais Grametbauer a fait les gros arrêts», a indiqué l'entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard, à l'issue de la défaite des siens.

La séquence du Drakkar s’arrête à trois

Même s’il a été plus menaçant que l’adversaire en zone offensive, le Drakkar n’a pu prolonger à quatre sa séquence de victoires consécutives, s’inclinant 3-2 devant les Wildcats lors du premier de ses trois matchs en trois soirs dans les Maritimes, mercredi à Moncton.

Tirant de l’arrière 3-0 après 40 minutes, les hommes de Martin Bernard sont parvenus à prendre 35 tirs, mais Mark Grametbauer a été brillant pour les Wildcats, qui ont mis fin à une série de trois revers d’affilée.

«Ça s’est joué sur une question de détails», a souligné Bernard. «Les revirements nous ont coûté deux buts. On a essayé d’ouvrir le jeu, on a eu de belles chances, surtout en avantage numérique [0 en 7], mais Grametbauer a fait les gros arrêts.

Le crédit à Grametbauer

«Avec 20 lancers dangereux [contre 12 pour Moncton], on peut dire que les gars ont été menaçants. Si on avait été le moindrement opportunistes, ça aurait pu être différent comme résultat, mais il faut donner le crédit à Grametbauer.»

En l’absence du capitaine Antoine Girard, Bernard avait donné un second départ à Édouard St-Laurent à la gauche de Gabriel Fortier et de Jordan Martel sur le premier trio. S’il avait bien fait contre Chicoutimi le week-end dernier, St-Laurent a connu une autre soirée laborieuse, étant notamment responsable du revirement qui a procuré le premier but des Wildcats.

Le quatrième des quatre choix de première ronde de l’équipe au repêchage l’an dernier n’a toujours pas de but cette saison. Il a cédé rapidement sa place à Isaiah Gallo-Demetris. Bernard refuse de lancer la serviette avec le patineur de 17 ans et estime que ce n’est «qu’une question de confiance»,

Fortier (9e) et Martel (12e) ont touché la cible pour le Drakkar au troisième vingt pour corser la fin du duel, mais Grametbauer a refusé de céder une troisième fois pour sauver cette victoire des siens. Anderson MacDonald et Jonathan Aspirot, au premier engagement, et Liam Dunda en deuxième ont marqué aux dépens d’Antoine Samuel, auteur de 29 arrêts.