Nathan Légaré

La première période a suffi au Drakkar contre le Titan

BAIE-COMEAU — Pour sa première prestation d’un périple de trois matchs en trois jours au Nouveau-Brunswick, le Drakkar de Baie-Comeau a démarré le match en force pour rapidement faire comprendre au Titan d’Acadie-Bathurst qu’il ne serait pas longtemps dans le coup. Résultat, les troupiers de Jon Goyens l’ont emporté 5-1.

Avec trois buts sans riposte à l’engagement initial, le Drakkar a réduit au strict minimum les occasions de manifester pour la maigre assistance présente au Centre régional K.C. Irving. Ce fut toutefois moins beau en deuxième, mais Baie-Comeau a tout de même signé un cinquième gain à ses six dernières sorties.

«En deuxième, on dormait au gaz, on était déconnectés, c’est comme si on jouait dans une ligue de garage», a soutenu l’entraîneur-chef du Drakkar, tout de même satisfait d’avoir vu les siens sortir en force, une rareté dans les derniers matchs. «Les leaders ont relayé notre message et ça a été un peu mieux en troisième. Une chose est sûre, c’est la première période qui nous a permis de gagner ce match.

Avec 21 tirs, le Drakkar a entrepris le premier vingt toutes voiles dehors, marquant trois fois sans réplique. Il a parti le bal avec le 20e de la saison du nouveau capitaine, Nathan Légaré. Alexandre Parent (2e), son premier dans l’uniforme du Drakkar, et Christopher Merisier-Ortiz (8e) ont enchaîné.

Le but de Merisier-Ortiz valait le détour. Le défenseur a ramassé la rondelle dans le milieu de sa zone, a patiné avec aisance jusqu’en zone ennemie et a servi une tasse de café bien corsé à Benjamin Roode avant de battre le gardien Félix-Anthony Éthier à sa droite. Du grand art.

Moody se signale

Le Titan a bien tenté de revenir de l’arrière en deuxième, mais lors de ses rares chances, Daniel Moody s’est dressé, réservant notamment son plus bel arrêt à Bennett MacArthur. Les visiteurs ont enfilé leur quatrième but en désavantage numérique, l’œuvre de Gabriel Proulx (10e).

«Moody a fait une belle job. Le premier lancer qu’il a affronté, c’était une échappée. Il a montré qu’il était prêt. Il a aussi bien bougé la rondelle pour les relances en avantage numérique. Tout le monde était content pour lui», de déclarer Goyens.

Charles-Antoine Giguère (10e), cette fois en supériorité numérique, a porté le pointage 5-0 au début du dernier tiers. Acadie-Bathurst a finalement profité à son tour d’un jeu de puissance pour priver Moody d’un jeu blanc, un but d’Olivier Coulombe.

Un défi pas mal plus imposant attend le Drakkar samedi soir, alors qu’il sera au Avenir Centre de Moncton pour faire face aux puissants Wildcats. Il s’agira d’un premier affrontement entre les Nord-Côtiers et leur ancien capitaine, Gabriel Fortier.