L'entraîneur-chef du Drakkar Martin Bernard

Grosse victoire du Drakkar à Drummondville

Après avoir perdu un point à Québec, dimanche, le Drakkar de Baie-Comeau est allé en chercher deux importants à Drummondville, mercredi, à l’occasion d’une victoire de 3-2 contre les Voltigeurs, deuxièmes au classement général de la LHJMQ.

«Il s’agit d’une grosse victoire, surtout que Drummondville ne perd pas souvent chez eux. Au-delà de deux points, on a joué un fort match, on a été solide dans les trois zones. Déjà, lundi, on sentait que l’ambiance était vraiment bonne», constatait l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Sa troupe a comblé un léger déficit de 2-1 en seconde moitié de deuxième période pour ensuite inscrire le but décisif avec 8:13 à faire en troisième.

Ethan Crossman (17e), Samuel L’Italien (13e) et Yaroslav Alexeyev ont touché la cible pour le Drakkar face à Olivier Rodrigue, qui a retraité au vestiaire après le troisième but à ses dépens en raison d’une blessure. À l’autre bout, Alex D’Orio a cédé deux fois sur 25 lancers devant Charles-Édouard Beaudoin et Félix Lauzon. Au total, Baie-Comeau a lancé 31 fois vers le filet adverse.

«J’ai aimé notre implication physique et notre jeu défensif, mais aussi notre niveau de concentration. Après leur deuxième but, les gars n’ont pas décroché même si une punition aurait pu être appelée sur la séquence. Ça nous a permis de revenir de l’arrière», ajoutait Bernard.

Avec cette 45e victoire, le Drakkar atteignait ce plateau pour la quatrième fois de son histoire. Et avec ces deux points de classement, il s’approchait à un seul du premier rang détenu par les Mooseheads d’Halifax.

«C’est le mandat qu’on s’est donné dans le vestiaire, on veut forcer Halifax à remporter ses matchs. On met de la pression sur le club au-dessus de nous au classement, on verra ensuite où ça nous placera», ajoutait celui dont l’équipe occupe le deuxième rang de la conférence de l’Est, un point derrière les Mooseheads et six devant l’Océanic de Rimouski.

Le Drakkar, qui a récolté 11 points sur une possibilité de 12 à ses plus récents matchs, poursuivra ce périple de quatre parties sur la route en affrontant les Cataractes de Shawinigan à deux reprises, vendredi et samedi.