Jordan Martel a ouvert la marque dès la 21e seconde, donnant le ton à une longue soirée pour les Foreurs de Val-d'Or.

Garantie respectée: le Drakkar l'emporte 7-1

L'organisation du Drakkar avait garanti une victoire à ses partisans, samedi. Ces derniers ont répondu en grand nombre et sur la glace, les joueurs se sont assuré de répondre aux attentes, l'emportant aisément 7-1 aux dépens des Foreurs de Val-d'Or.
Si le Drakkar avait perdu, l'équipe aurait donné un billet gratuit à chacun des 2517 spectateurs présents au Centre Henry-Leonard. Les Foreurs, qui disputaient un troisième match en autant de jours, ont toutefois représenté une proie facile, notamment en voyant deux piliers, David Henley et Alexis Pépin, se faire expulsés pour des gestes dangereux.
Martin Bernard a fait valoir à la blague que les siens avaient de la pression en raison de la promotion du billet gratuit en cas de défaite. «Mais on s'est organisés pour rendre ça agréable. Farce à part, on a joué un bon match, avec toute une ambiance. Merci aux 2500 partisans qui ont transmis leur énergie à notre équipe.»
Le grand D'Artagnan Joly a conduit l'attaque des vainqueurs avec deux buts, une passe et six tirs dangereux. Il a aussi été victime de la frustration d'Henley, qui l'a fait culbuter pendant qu'il célébrait son deuxième but, qui portait la marque 4-0. Blessé à un pied, le numéro 11 n'est pas revenu dans le match.
«Les arbitres ont fait le bon call là-dessus. J'ai hâte de voir la suite des choses», a lancé l'entraîneur-chef à propos du geste d'Henley. Bernard a estimé au passage que certains de ses joueurs ont reçu des suspensions pour des gestes moins sérieux, «mais on va laisser M. [Raymond] Bolduc juger de ça». 
Martel frappe rapidement
Dès la 21e seconde, Jordan Martel avait ouvert le pointage. «On voulait donner du momentum et c'est le fun de marquer comme ça dès le départ. Ça donne le ton et l'adversaire est shaké», a déclaré Martel, qui a récidivé en fin de match avec son 20e de la campagne.
Ivan Chekhovich a également atteint le cap des 20 buts. Kevin Lamontagne (4e) et Gabriel Fortier (5e) ont aussi déjoué Étienne Montpetit, qui n'a rien à se reprocher devant les 49 lancers reçus. Charley Graaskamp a été le seul à tromper la vigilance du gardien Antoine Samuel, peu occupé avec 19 tirs.