Rappelé lundi du junior AAA, Jean-Simon Bélanger a redirigé une belle passe de Jordan Martel pour inscrire le but gagnant, à 12:05 en troisième période.

Fraîchement rappelé, Bélanger joue les héros

BAIE-COMEAU — Le Drakkar est toujours bien à flot. Une poussée de trois buts sans riposte en deuxième période a conduit mardi les Baie-Comois vers un gain de 4-2 aux dépens des Mooseheads de Halifax. Ces derniers mènent maintenant cette série huitième de finale deux victoires à une. Le quatrième rencontre aura lieu dès mercredi, de nouveau sur la Côte-Nord.

Baie-Comeau, qui ne pouvait pas échapper ce match, a su se relever d’un début de rencontre où il s’est retrouvé en déficit malgré un bon départ. Au lieu de paniquer, les hommes de Martin Bernard ont su se nourrir de leur bruyante foule du Centre Henry-Leonard, particulièrement en forme mardi.

«Un peu à l’image du début de la série, on a bien fait en première, on a dominé dans les tirs et dans l’implication physique, mais on était en arrière dans le score. Au premier entracte, j’ai juste dit aux gars de continuer à travailler, à y croire et quand tu continues à travailler fort, les bonnes choses arrivent», a déclaré l’entraîneur-chef du Drakkar.

Premier trio en forme

C’est un joueur renvoyé plus tôt en saison dans le junior AAA, Jean-Simon Bélanger, qui a joué les héros dans cette rencontre. Rappelé lundi, Bélanger a redirigé la belle passe de Jordan Martel pour inscrire le but gagnant à 12:05 en deuxième. Le reste des dégâts offensifs a été provoqué par le premier trio, celui de Gabriel Fortier, Ivan Chekhovich et D’Artagnan Joly.

«On a fait face à de l’adversité en deuxième, avec le but refusé sur un hors-jeu qui aurait fait 2-2. Et il faut aussi lever notre chapeau à Jean-Simon, qui a marqué un gros but», a ajouté Bernard. « On savait ce qu’il était capable de nous apporter, un aspect un peu plus physique, et on savait qu’il était capable de patiner. C’est une bonne addition.»

Les locaux ont limité les Têtes d’orignaux à seulement six tirs au premier vingt, mais ce leur fut suffisant pour marquer à deux reprises en l’espace de trois minutes en fin d’engagement, des buts d’Arnaud Durandeau et Filip Zadina.

Au grand bonheur de ses 1850 partisans, le Drakkar a rebondi avec sa réplique de trois buts à l’engagement médian. Fortier (2e), le véritable leader de cette équipe, a d’abord cassé la glace pour Baie-Comeau. Après un but refusé au Drakkar en raison d’un hors-jeu, Chekhovich (3e) a créé l’égalité et Bélanger a ensuite lancé les siens en avant pour de bon.

Le troisième tiers a donné lieu à du jeu défensif du Drakkar, qui s’est appliqué à bien fermer le centre afin d’empêcher les véloces patineurs de Halifax de prendre leur envol. Le second de la soirée de Fortier, avec deux minutes à faire, a finalement tiré les marrons du feu. Chapeau aussi à Francis Leclerc, qui a notamment volé Zadina de la jambière gauche en troisième, pour signer son premier gain en carrière en séries.