L'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro

Élimination crève-coeur et historique pour le Drakkar

Le Drakkar de Baie-Comeau a eu toutes les chances d'éliminer les champions défendants de la Coupe du Président, mais il les aura finalement toutes épuisées. Les Foreurs de Val-d'Or sont devenus la cinquième équipe de l'histoire de la LHJMQ à combler un déficit de 0-3 en l'emportant mardi 4-3, en prolongation.
C'est un but d'Alexis Pépin, à 4:18 de la quatrième période, qui a fait la différence. Sur la séquence, Pierre-Maxime Poudrier a récolté son troisième point de la soirée. Tirant de l'arrière 3-1 après 20 minutes, les Foreurs n'ont jamais lancé la serviette et ils ont donc mis fin aux séries du Drakkar lors d'un septième match pour une deuxième saison consécutive. Quant aux Foreurs, ils feront maintenant face à l'Océanic de Rimouski en demi-finale.
«On méritait vraiment un meilleur sort, c'est mon sentiment profond, mais le bond chanceux n'est pas venu de notre bord. On n'a pas donné grand-chose à l'autre équipe, mais on a manqué d'opportunisme en bout de ligne», a déclaré l'entraîneur-chef du Drakkar, Marco Pietroniro. «À 3-1, on s'est fait marquer un but sur notre avantage numérique et Val-d'Or a ensuite tout donné.»
Malgré cette défaite crève-coeur, le pilote du Drakkar reste le plus grand supporteur de ses troupiers. «Je suis fier de mes gars, qui ont tout donné ce qu'ils avaient à donner. Malheureusement, on s'est mis dans une position précaire avec un match numéro sept, où tout peut arriver.»
Le trio de Grégoire, Frédéric Gamelin et Vaclav Karabacek, promu sur cette unité lundi à la place du décevant Luca Ciampini, a répondu à l'appel, chacun de ses membres marquant une fois.
Après que Poudrier eut ouvert le pointage pour les Abitibiens, Grégoire a démontré son leadership en orchestrant le réveil du Drakkar, qui a frappé trois fois en première. Le capitaine a participé aux buts de Gamelin et Karabacek et il a lui-même touché la cible sur une bévue de Simon Tremblay.
Le Drakkar n'est pas tombé au neutre en deuxième, parvenant même à écouler une double infériorité de 85 secondes. La meilleure chance de l'engagement est revenue à Nicolas Leblond en échappée, mais Étienne Montpetit a stoppé ses deux tirs.
Avec le second de la soirée de Poudrier et le but de Shawn Ouellette-St-Amant, les Foreurs sont parvenus à créer l'égalité en troisième. Ils auraient même pu se sauver avec la victoire avec 30 secondes à faire, mais Philippe Cadorette a volé Anthony Richard à l'aide de sa jambière droite.
La fin du match a été marquée par quelques gestes déplacés, notamment lorsque Jérémie Fraser a nargué le banc du Drakkar après le but gagnant, que Chad Pietroniro a voulu s'en prendre à lui alors que l'écran géant du Centre Air Creebec montrait en boucle les images de Cadorette brisant son bâton lundi ou des buts accordés en séries l'an dernier.
Le Drakkar a répondu en ne donnant pas la poignée de main traditionnelle après l'élimination. «Les gars ont pris offense de cette vidéo, avec raison tant qu'à moi. Ils (les Foreurs) ne sont pas obligés de tourner le fer dans la plaie», a indiqué Pietroniro.