Pour une quatrième fois en autant de matchs jusqu’ici cette saison, le Drakkar de Baie-Comeau a disposé des Saguenéens de Chicoutimi. Samedi au Centre Henry-Leonard.

Écrasante victoire du Drakkar face aux Saguenéens

BAIE-COMEAU – Pour une quatrième fois en autant de matchs jusqu’ici cette saison, le Drakkar de Baie-Comeau a disposé des Saguenéens de Chicoutimi. Samedi au Centre Henry-Leonard, les vikings de la Côte-Nord l’ont emporté 4-1, dominant largement les visiteurs 38-15 au chapitre des tirs au but et signant un septième gain en huit parties à la maison.

Les unités spéciales ont eu leur large mot à dire dans le résultat de cette rencontre, aucun but n’étant inscrit à cinq contre cinq. Deuxième dans la ligue avec 30,4 % d’efficacité avant la rencontre, le jeu de puissance des Sags a été limité à un but en cinq tentatives, celui de Jérémy Fortin, qui portait le pointage 3-1 à mi-chemin au dernier tiers.

Quant au jeu à court d’un homme des visiteurs, il était au quatrième rang, mais il a cédé à quatre reprises en neuf occasions. Quinzième dans le circuit Courteau avant le match, le jeu de puissance du Drakkar a donc repris des couleurs.

 « Depuis un certain temps, on bougeait bien la rondelle en avantage numérique, c’est juste qu’on n’était pas capable de capitaliser », a déclaré Martin Bernard. « Ce n’était qu’une question avant que ça débloque. Il fallait bouger la rondelle plus vite. » Trois des quatre buts de Drakkar samedi ont été marqués à l’aide de tirs sur réception.

 Ce qui a aussi retenu l’attention dans cette rencontre, c’est la blessure subie par Ivan Chekhovich en milieu de troisième, frappé par le genou de Michaël Pellerin. Sur le coup, les officiels n’avaient donné qu’une mineure au défenseur des Sags, mais la colère du pilote du Drakkar derrière son banc a contribué à finalement donner une majeure et une expulsion à Pellerin.

 Un peu plus tard, c’est Zachary Lavigne qui a frappé Justin Blanchette derrière son but. « Il y a eu quelques gestes douteux, mais les gars sont demeurés concentrés et ils n’ont pas embarqué là-dedans. Peut-être que les Sags voulaient passer des messages, mais je regarde nos gars et ils sont durs à intimider », a ajouté l’entraîneur-chef, qui au passage levait son chapeau aux officiels d’avoir renversé leur décision dans le cas de Pellerin

 Les visiteurs ont connu un premier vingt difficile, ne prenant que trois tirs au filet et accordant quatre avantages numériques au Drakkar. Chekhovich (10e) a lancé les hostilités d’un tir sur réception. Samuel L’Italien (5e), qui a aussi récolté trois mentions d’assistance dans ce duel, a ensuite reçu une rondelle libre à la suite d’un tir de Nathan Légaré pour doubler la mise, à 16:25.

 Les choses ne se sont guère améliorées pour les Sags en deuxième. Ils auraient pu réduire l’écart lorsque Lavigne s’est échappé durant un désavantage numérique des siens. Il a totalement déjoué Blanchette mais, en déséquilibre, il n’a jamais pu lancer dans la cage abandonnée.

 Le Drakkar a fait payer ce manque d’opportunisme, encore une fois avec un homme en plus sur la glace. Cette fois, c’est Gabriel Fortier qui a frappé avec son 8e de la saison. Sur la séquence, L’Italien a clairement remporté la mise au jeu. Légaré (10e), en fin de troisième, a cloué le cercueil de l’adversaire durant la pénalité majeure de Pellerin.

 NOTES : Plusieurs absents du côté des Saguenéens, dont le premier choix au dernier repêchage, Hendrix Lapierre, blessé. Pour le Drakkar, Bernard avait laissé de côté Logan Camp, Dylan L’Italien et Brendan St-Louis…L’état de santé de Chekhovich était toujours sous évaluation au moment d’écrire ces lignes…Les Nord-Côtiers recevront les Olympiques de Gatineau mercredi.