Après avoir fait le plein d'énergie, Charles Hudon est maintenant prêt à aider le Drakkar de Baie-Comeau.

Charles Hudon s'illustre déjà à Baie-Comeau

Pour l'arrivée de Charles Hudon et le retour de Valentin Zykov, le Drakkar de Baie-Comeau a donné un spectacle de 40 minutes à ses partisans, l'emportant 6-4 vendredi face aux Olympiques de Gatineau.
Hudon, qui a reçu un bel accueil de ses nouveaux partisans, a fait sa part en récoltant deux passes dès le premier vingt. Celui qui a complété un trio avec Félix Girard au centre et Gabryel Paquin-Boudreau apporte vraiment une autre dimension au Drakkar, qui compte maintenant sur trois trios menaçants.
Menant 6-0 après 40 minutes, le Drakkar a pris les choses très aisément au dernier engagement. Les Olympiques en ont profité pour marquer quatre fois sans réplique. Si le Drakkar avait continué avec la même intensité, les visiteurs n'auraient jamais pu se rapprocher autant.
«On a vu deux équipes : une qui a respecté le plan de match et qui a été intense, l'autre qui a joué dans la lune et avec mollesse», a lancé Éric Veilleux à propos des deux visages de sa formation. «Il y avait peut-être un peu trop de confiance en troisième et je vais prendre une partie du blâme. Qu'importe qui est sur la glace, les gars doivent continuer de jouer. Chacun doit jouer son rôle durant 60 minutes.»
Jérémy Grégoire, Maxime St-Cyr - son premier avec Baie-Comeau - et Dominic Poulin ont fait bouger les cordages en première. Denis Gorbunov et Alexis Vanier, avec deux buts en l'espace de 24 secondes, en ont ajouté en deuxième.
Accueil chaleureux
«Ça faisait du bien de toucher à la glace, ça faisait longtemps», a été le premier commentaire de Hudon, qui a bien aimé la chimie rapidement développée avec ses nouveaux compagnons de trio. «L'accueil de la foule m'a aussi fait du bien et je me sentais comme à mon premier match junior majeur. Je savais que c'était une bonne foule qui se rangeait derrière son équipe.»
Le jeu de puissance du Drakkar a aussi affiché une toute autre allure. En effet, la première vague est composée de cinq joueurs d'avant, soit Girard, Zykov et St-Cyr à l'avant, appuyés par Hudon et Gorbunov à la pointe. À leurs deux premiers avantages, les hommes de Veilleux ont touché la cible, eux qui n'avaient pas marqué à leurs 15 dernières occasions.
«Je m'étais questionné à savoir si on allait mettre cinq joueurs d'avant en avantage, c'est la première fois que je le fais et si on n'essaie pas, on ne le saura jamais», a lancé le pilote. «Ça a bien marché pour cette fois.»
Adam Stevens, Martin Reway, Jonathan Bourcier et Vaclav Karabacek ont inscrit les buts des visiteurs. Avant le but de Stevens, Philippe Cadorette n'avait pas cédé en 144 minutes et 29 secondes.