D’Artagnan Joly

Catastrophe en deuxième période

BAIE-COMEAU — Une deuxième période catastrophique a coulé le Drakkar vendredi, permettant ainsi à l’Armada de Blainville-Boisbriand de récolter un gain de 5-3 aux dépens des visiteurs de la Côte-Nord.

Le Drakkar menait 2-0 après 20 minutes de jeu, mais il n’a pu préserver cette avance face aux meneurs du circuit Courteau, qui ont récolté 17 victoires en 23 sorties jusqu’ici cette saison. Un tel retard n’effrayait guère ces derniers, qui ont explosé pour quatre buts au deuxième vingt.

«On affrontait la meilleure équipe de la ligue et ils sont capables de revenir dans n’importe quel match avec des gars comme [Alex] Barré-Boulet, qui a récolté 23 points en 9 matchs en novembre», a déclaré l’entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard.

«On a fait quelques petites erreurs, notamment en couvrant mal notre homme en repli défensif sur deux buts et avec un revirement sur un autre, mais en général, je pense qu’on n’a pas disputé un mauvais match», a-t-il ajouté.

Parmi le positif, Bernard n’a pas manqué de saluer les efforts des deux premiers choix de l’équipe au dernier repêchage, Nathan Légaré et Christopher Merisier-Ortiz, qui évoluaient devant familles et amis pour la première fois de leur carrière junior. «Ils ont vraiment bien joué tous les deux», a souligné le pilote. «C’est intéressant de voir leur progression depuis le début de l’année parce que c’est avec des joueurs comme eux qu’on bâtit l’avenir de l’équipe.»

Merisier-Ortiz a choisi un excellent moment pour inscrire son premier but en carrière, lançant le Drakkar en avant en première à 8:42 du premier engagement. L’autre produit local, Légaré, l’a bien alimenté sur la séquence. D’Artagnan Joly a enchaîné pour faire 2-0 pour chasser du match le cerbère recrue Émile Samson, remplacé par Francis Leclerc.

Pascal Corbeil, Mathieu Boissonneault et Barré-Boulet, avec deux, ont frappé pour l’Armada en deuxième. La réplique du Drakkar est venue du bâton de Joly (7e), qui a toutefois causé la bévue qui a conduit au second de la soirée de Barré-Boulet, qui donnait définitivement les devants à Blainville-Boisbriand. Thomas Éthier a complété le pointage dans une cage déserte.