L'entraîneur du Drakkar, Éric Veilleux

Baie-Comeau 1/ Blainville-Boisbriand 4: le Drakkar sans instinct du tueur

Le Drakkar de Baie-Comeau ne s'est pas présenté avec l'instinct du tueur, mardi au Centre d'excellence Sports Rousseau, de sorte que l'Armada de Blainville-Boisbriand a raflé un premier gain dans cette série demi-finale en l'emportant 4-1. Le Drakkar a ainsi subi sa première défaite dans les séries de 2014.
L'Armada a pris une sérieuse option sur ce match qu'il ne pouvait pas perdre en s'emparant des devants 3-1 lors de la période initiale. Dans les limbes, le Drakkar a connu probablement sa pire période des séries, ce qui a fait en sorte qu'il a accordé plus de deux buts dans un match pour la première fois de ces éliminatoires. La facture aurait pu être pire si Philippe Cadorette n'avait pas veillé au grain.
Les hommes d'Éric Veilleux ont ensuite reçu un tas de chances en deuxième, notamment sur deux avantages numériques d'affilée, mais ils ont nettement manqué de finition. Les occasions se sont ensuite faites plus rares en troisième.
«Certains joueurs doivent en donner plus, ce n'est pas la première fois que je le dis depuis le début des séries», a lancé l'entraîneur-chef du Drakkar, qui estime que ses hommes n'ont pas fait ce qu'il fallait pour gagner ce match. «Là, peut-être qu'avec une défaite dans des circonstances comme ce soir [mardi], ils vont plus comprendre ce qu'on dit dans les entraînements», a ajouté Veilleux, qui assure que ses troupiers n'auront pas la même attitude dans le match numéro quatre. «Cette fois, on va arriver prêts.»
«Trop de pénalités»
Dès le début du match, le Drakkar a écopé de deux pénalités consécutives. L'Armada a sérieusement bourdonné sans marquer et ç'aurait pu être un point tournant de cette rencontre. Mais une bévue de Nicolas Meloche dans le coin a conduit au filet d'Antoine Dufort-Plante, qui en était à sa première présence sur la glace dans cette série.
Toujours aussi combattif, Alexandre Ranger a créé l'égalité 32 secondes plus tard en bondissant sur une rondelle libre devant Étienne Marcoux, mais deux autres erreurs du Drakkar dans sa zone ont entraîné autant de buts pour Blainville-Boisbriand, ceux de Marc-Olivier Roy et de Guillaume Beaudoin.
«On a pris beaucoup trop de pénalités en première, ce qui ne nous a pas aidé à prendre un rythme», a enchaîné le pilote du Drakkar. Des leaders comme Charles Hudon et Félix Girard ont d'ailleurs passé six minutes au banc chacun. «On va devoir remédier à ça.»
Nikita Jevpalovs a inscrit le dernier but de ce duel à 13 :50 de la troisième, en avantage numérique. Il s'agissait seulement du deuxième but accordé par le Drakkar à court d'un homme en 49 occasions.
NOTES : Le Drakkar a dominé 31-28 au chapitre des tirs au but... Cadorette a été nommé gardien de la dernière semaine dans la Ligue canadienne de hockey... L'Armada a marqué une fois en sept supériorités, alors que le Drakkar a été blanchi à ses trois tentatives... La quatrième rencontre de cette série sera disputée ce soir à Boisbriand.