Maxime Fortier a inscrit deux buts pour les Mooseheads, qui prennent les devants 1-0 dans la série 4 de 7 les opposant au Drakkar.

Baie-Comeau s'incline malgré une bonne performance

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau a livré une solide performance générale en ouverture de sa ronde éliminatoire, mais une bévue et une mauvaise pénalité ont été déterminantes dans ce revers de 5-2 aux dépens des Mooseheads, qui ont pris les devants 1-0 dans cette série huitième de finale, vendredi à Halifax.

Le troisième but des Mooseheads, le premier de la soirée de Maxime Fortier, qui portait le pointage 3-1 en deuxième, a été causé par une sortie de zone bousillée par Yan Aucoin. Quant aux deux derniers buts des vainqueurs, marqués en l’espace de 87 secondes en troisième, ils ont eu lieu durant une double mineure imposée à Simon Chevrier pour bâton élevé.

Les unités spéciales dans leur ensemble ont eu leur mot à dire dans ce duel. Baie-Comeau a pu déployer à sept reprises son jeu de puissance, mais n’a touché la cible qu’une seule fois avec le but d’Ivan Chekhovich, qui réduisait l’écart 3-2 en troisième. Les locaux ont quant à eux concrétisé deux de leurs quatre occasions avec un homme en plus.

«Ce match se résume à peu de choses : des revirements qui font mal et les unités spéciales, qui ont fait la différence», a rapidement analysé Martin Bernard. «On a bien joué à cinq contre cinq, on a gardé Halifax à moins de 30 tirs [26] chez eux. J’aurais toutefois aimé qu’on soit un peu plus opportunistes autour du filet. On a eu nos chances.»

Éviter les revirements

S’il n’a rien à reprocher à ses troupiers en matière d’intensité au jeu, l’entraîneur-chef du Drakkar a fait valoir que ces derniers «devront être meilleurs sur les unités spéciales et trouver une façon d’éviter les revirements. Ce sont des choses qui font mal contre eux», a-t-il déclaré.

Le Drakkar s’est montré convaincant au premier vingt, ouvrant même le pointage. Au terme d’une belle récupération du disque en zone ennemie, le tir frappé de Xavier Bouchard a trouvé refuge derrière Alexis Gravel. Les Mooseheads ont créé l’égalité par l’entremise d’Arnaud Durandeau, qui a accepté la passe brillante de Filip Zadina.

Les visiteurs ont poursuivi dans la même veine en deuxième, doublant même le nombre de tirs de l’adversaire (16-8). Ils ont aussi reçu trois jeux de puissance pratiquement consécutifs, mais c’est Halifax qui a frappé deux fois sans réplique dans cet engagement, des buts de Raphaël Lavoie et Fortier. Ce dernier et Xavier Parent ont enfilé les buts des Mooseheads en troisième.

Devant le filet, Gravel a eu le meilleur sur le vétéran Francis Leclerc. Le cerbère des Mooseheads a stoppé 36 rondelles, comparativement à 21 arrêts pour le portier du Drakkar.

Le Drakkar tentera dès samedi (18h) d’égaler les chances dans la série.