Ivan Chekhovich

Baie-Comeau grimpe au 15e rang

Le Drakkar poursuit sa progression au classement général. Il se retrouve ce matin au 15e rang grâce à un gain facile de 7-1 aux dépens des Wildcats de Moncton, qui se sont avéré vendredi la proie idéale pour les Nord-Côtiers.
Baie-Comeau profite ainsi du revers de l'Océanic à Saint-Jean pour grimper d'un autre échelon. Rimouski perd deux places et chute au 16e rang puisque Drummondville a arraché une victoire à Shawinigan.
Après son important gain face aux Cataractes mercredi, le Drakkar ne pouvait pas échapper cette rencontre. Martin Bernard s'en était assuré. «Le message véhiculé depuis mercredi était que la victoire contre Shawi veuille dire quelque chose. On a donc parti ce match en force pour se forger une bonne avance.»
Au-delà de la victoire, le pilote espère que ses jeunes troupiers ont tiré d'importantes leçons de ce duel à sens unique. «Le défi dans ce genre de match, c'est de ne pas changer notre identité et ça fait partie de l'apprentissage. C'est facile de tricher offensivement et tout le monde veut son point. Il y avait beaucoup à apprendre de ce genre de rencontre.»
Les vétérans donnent le ton
Le trio des vétérans du Drakkar a donné le ton aux hostilités. Vincent Deslauriers (22e) a ouvert le pointage grâce à la remise parfaite de Jordan Martel. Deslauriers a servi une belle passe à son tour à Simon Chevrier, qui a fait 2-0 avec son 15e. À peine 15 secondes plus tard, Ivan Chekhovich a battu à son tour Dominik Tmej.
«On savait que si on partait en force comme ça, l'autre équipe allait perdre confiance et c'est ça qui est arrivé», a souligné Deslauriers, qui a marqué trois fois à ses deux dernières sorties et qui, à 20 ans, veut terminer sa carrière junior en beauté.
Après le premier de Chekohvich, Darren Rumble a rappelé au banc Tmej (trois buts sur 11 tirs) au banc au profit de Matthew Waite, qui n'a pas très bien paru sur le second de la soirée du Russe (26e), inscrit en avantage numérique.
Édouard St-Laurent s'est joint au party en début de deuxième avec son septième de la campagne. Après ce cinquième filet, les visiteurs ont quelque peu stoppé l'hémorragie et le capitaine Duncan MacIntyre a brisé la glace à 4:07. En troisième, des buts de D'Artagnan Joly et Noah Corson en l'espace de 14 secondes ont carrément mis fin au débat et fait célébrer les 1917 partisans réunis au Centre Henry-Leonard.
NOTES : Avant la rencontre, Jordan Martel a appris qu'il méritait le trophée Pierre-Cédric Labrie, remis au joueur le plus apprécié des partisans. C'est le fan club du Drakkar qui remet ce prix annuellement...Les hommes de Bernard n'ont quelques heures pour célébrer ce second gain consécutif, car les Remparts de Québec seront les visiteurs samedi après-midi.