Marco Pietroniro, entraîneur du Drakkar de Baie-Comeau

Baie-Comeau 1/Chicoutimi 4: rien ne va plus pour le Drakkar

Rien ne va plus pour le Drakkar. Pour l'entrée en scène de Yanick Jean à la barre des Saguenéens de Chicoutimi, les hommes de Marco Pietroniro se sont inclinés 4-1 au Centre Georges-Vézina jeudi soir, pour encaisser une cinquième défaite d'affilée.
Le manque de productivité de l'équipe, qui n'a enregistré que trois buts à ses trois dernières sorties, explique en grande partie ce résultat. Même s'il a bien fait, le gardien recrue Reilly Pickard n'a pu stopper la séquence noire des Nord-Côtiers, qui n'avaient pas subi cinq revers consécutifs depuis la fin de la saison 2011-2012.
Difficile d'être menaçant en prenant 21 tirs dans un match, dont seulement un petit lancer au dernier engagement. Les retards au pointage deviennent quasi impossibles à combler. L'entraîneur-chef du Drakkar en convient aisément. «On s'était donnés plusieurs chances en deuxième et on n'a pas été opportunistes, mais c'est sûr qu'on ne peut pas revenir de l'arrière avec seulement un tir en troisième. Ce n'est vraiment pas assez», a lancé Pietroniro.
«Au moins, tout le monde a travaillé dans le même sens, mais je pense que par les temps qui courent, les joueurs tiennent leur bâton un peu trop serré», a déclaré le pilote pour expliquer le manque de réussite de ses troupiers. «Habituellement, on capitalisait sur nos occasions de marquer, mais dernièrement, ça ne veut pas rentrer.»
«Je ne peux pas dire que je me suis ennuyé, sauf que je suis vraiment content», a dit de son côté Yanick Jean, qui dirigeait un premier match depuis plusieurs mois. «Je me sentais à l'aise derrière le banc. Après coup, peut-être que ça ou ça je l'aurais fait différemment, mais je suis content du match.»
Nettement plus incisifs que l'adversaire en première, les Sags ont pris les devants 2-1. Alexandre Ranger s'est d'abord rappelé au bon souvenir de ses ex-coéquipiers en ouvrant la marque au terme d'une descente à deux contre un.
Simon Chevrier (8e), bien planté devant Julio Billia, a créé l'égalité en tirant profit du revirement causé par Luca Ciampini derrière le but. Une minute plus tard, Janne Puhakka a toutefois redonné l'avance aux Sags d'un tir de la pointe durant un avantage numérique, un lancer que Pickard aimerait probablement revoir.
Le Drakkar a ramé un peu plus ardemment en deuxième, prenant 16 lancers sur Billia, mais ce dernier a protégé la mince priorité des siens. Il a été récompensé en milieu de troisième avec le but d'assurance inscrit par Nicolas Roy, un tir frappé imparable par-dessus l'épaule droite de Pickard. Jérémy Bouchard a complété la marque dans un filet désert.
NOTES: Simon Chevrier avait aussi été le seul marqueur du Drakkar lors du match de mercredi contre Shawinigan... C'était le dernier match du Drakkar à l'étranger avant la pause de Noël. Il lui reste quatre rencontres au Centre Henry-Leonard avant le congé. Avec la collaboration du Quotidien