Steve Ahern demeurera pour au moins encore un an le patron hockey du Drakkar de Baie-Comeau.

Ahern demeure en poste avec le Drakkar

BAIE-COMEAU — Steve Ahern demeurera pour au moins encore un an le patron hockey du Drakkar de Baie-Comeau. Le principal intéressé et le conseil d’administration de l’équipe se sont entendus pour exercer l’année d’option au contrat de celui qui entreprendra une 11e campagne comme directeur général de l’équipe.

«J’avais demandé un temps de réflexion et après ce temps, on a décidé d’exercer l’année d’option», a déclaré Ahern, qui avait souligné au lendemain de l’élimination de l’équipe en première ronde des séries avoir certains désaccords avec le conseil d’administration sur la manière de procéder aux opérations hockey. Il assure que ce dossier est clos.

«On avait des choses à clarifier et je suis super content de continuer à travailler avec le groupe actuel», a-t-il fait valoir en refusant de revenir sur ces points de discorde. Les deux parties discuteront en cours de saison prochaine sur la possibilité de renouveler à plus long terme le contrat d’Ahern, à bord du Drakkar depuis 1998.

Steve Ahern aura également un peu d’aide dans ses fonctions. Le dépisteur-chef de l’équipe, Pierre Desjardins, ajoute le titre de directeur général adjoint à sa description de tâches. «En fait, il faisait déjà ce travail d’adjoint, sans avoir le titre. [Cette nomination] sécurise aussi d’une certaine façon l’organisation si jamais il se passe quelque chose avec mon autre carrière.»

Il est bon ici de rappeler que le poste de directeur général du Drakkar n’est pas le principal gagne-pain de Steve Ahern. Il est en effet directeur adjoint d’une polyvalente à Baie-Comeau et il n’est pas impossible qu’une progression dans cette carrière fasse en sorte qu’il doive laisser de côté le hockey.

Le sort de Martin Bernard

Quant au sort de l’entraîneur-chef Martin Bernard, sous contrat avec l’équipe jusqu’au 1er juin, il n’a toujours pas été décidé, a assuré le directeur général.

«J’avais convenu avec Martin que j’allais régler mon dossier en premier et qu’on se parlerait par la suite. On devrait se rencontrer la semaine prochaine à Baie-Comeau. Il n’y a pas de décision de prise dans son cas et on va voir ce qu’on peut faire», a-t-il déclaré.

Pour ce qui est des rumeurs d’échanges qui courent, comme Shawn Element à Bathurst ou Ethan Crossman à Chicoutimi, Ahern a tenu à les démentir et confie qu’elles déstabilisent inutilement les jeunes, qui complètent pour la plupart leur année scolaire.

«Je trouve vraiment ça déplorable que certains se permettent de sortir toutes sortes de choses. La période d’échanges a lieu lors de la séance de repêchage et il n’y aura rien de réglé avant ça. Je n’ai dit à aucun joueur dans l’équipe qu’il était échangé et s’il y a des transactions qui se font, elles se feront en juin», a-t-il conclu.