À 18 ans, Joe Veleno en sera déjà à sa quatrième saison dans le circuit Courteau.

10 joueurs à surveiller dans la LHJMQ

La 50e saison de la LHJMQ se met en branle, jeudi à Bathurst. Voici, par ordre alphabétique, une liste de 10 joueurs à surveiller cette saison.

1. Nicolas Beaudin (Drummondville)

Le défenseur a inscrit 12 buts, 57 aides et 69 points la saison dernière, trois sommets en carrière, et il a terminé au deuxième rang des meilleurs pointeurs des Voltigeurs. Le défenseur de 18 ans a obtenu la faveur des dépisteurs grâce à ses capacités offensives et les Black-hawks de Chicago l’ont repêché en fin de première ronde. Maintenant, il agira comme quart-arrière d’une équipe qui vise les grands honneurs et il voudra sans aucun doute s’inviter dans les conversations pour l’obtention du trophée Émile-Bouchard. 

2. Maxim Cajkovic (Saint-Jean)

Si vous avez regardé les matchs de la Slovaquie au Championnat du monde des moins de 18 ans, les probabilités que vous ayez vu l’attaquant noircir la feuille de pointage sont bonnes. L’ailier de 5’11” a récolté 11 points en cinq rencontres et il a été sélectionné au premier rang du repêchage européen de la Ligue canadienne. Les Sea Dogs ont terminé au dernier rang, mais il sera intéressant de voir jusqu’où un joueur talentueux comme Cajkovic pourra les mener. 

3. Maxime Comtois (Drummondville)

Après trois saisons avec les Tigres de Victoriaville, il s’est joint aux Voltigeurs à la suite d’une transaction au repêchage. L’attaquant de 19 ans a rebondi en 2017-2018, montrant pourquoi les Ducks d’Anaheim l’ont sélectionné en deuxième ronde en juin 2017. Il a réussi des sommets personnels en carrière au chapitre des buts (44), des aides (41) et des points (85) et il a gagné l’or au Mondial junior.

Le Slovaque Maxim Cajkovic, qui a récolté 11 points en cinq matchs au Championnat du monde des moins de 18 ans, a été sélectionné au premier rang du repêchage européen de la Ligue canadienne.

4. Noah Dobson (Acadie-Bathurst)

S’il était légèrement passé sous le radar au début de la dernière saison, les amateurs de hockey junior n’ont pas mis de temps avant de le prendre au sérieux. Utilisé comme un vétéran et dans toutes les circonstances, le défenseur a fait écarquiller les yeux lorsqu’il a aidé le Titan à mettre la main sur la Coupe du Président et la Coupe Memorial. Il devrait encore être en nomination pour le trophée Émile-Bouchard, remis au meilleur arrière de la LHJMQ. Il pourrait également être le quart  d’Équipe Canada junior.

5. Colten Ellis (Rimouski)

Le gardien n’aurait pu demander mieux comme première saison. À 17 ans, il a dominé la Ligue au chapitre des victoires (33) et des blanchissages (six), en plus de pointer au troisième rang pour la moyenne de buts alloués (2,35) et au quatrième échelon pour le pourcentage d’arrêts (,913). Ce n’est donc pas une surprise de voir déjà son nom parmi les meilleurs gardiens en vue du repêchage de la LNH.

6. Samuel Harvey (Rouyn-Noranda)

Il a connu une superbe saison, abaissant les records d’équipe au chapitre des victoires en carrière (94) et pour le meilleur pourcentage d’arrêts en une campagne (,930). Sa moyenne de buts alloués de 2,10 lui a permis de mettre la main sur le trophée Jacques-Plante. Après avoir participé au camp du Canadien, le gardien de 20 ans devrait être un des meilleurs dans la LHJMQ.

7. Alexis Lafrenière (Rimouski)

Le premier choix du repêchage en a mis plein la vue aux amateurs de hockey junior la saison dernière. À 16 ans, le natif de Saint-Eustache a obtenu 42 buts et 80 points, attirant les comparaisons avec Sidney Crosby et Vincent Lecavalier, ses prédécesseurs de renom avec l’Océanic. Fort d’une médaille d’or à la coupe Hlinka-Gretzky, en août, c’est à se demander quels sommets il pourrait atteindre cette saison avant qu’il soit vraisemblablement sélectionné au premier échelon du repêchage de la LNH de 2020.

Maxime Comtois (14) a gagné l'or avec le Canada au dernier Championnat mondial junior.

8. Hendrix Lapierre (Chicoutimi)

Certains amateurs disaient que le dernier repêchage de la LHJMQ était un peu moins relevé que celui de 2017, mais n’allez pas dire ça aux Saguenéens. Grande gagnante de la loterie, la formation de Chicoutimi a fait de l’attaquant le premier choix au total et l’ancien des Intrépides de Gatineau n’a pas mis de temps à faire sentir sa présence avec sept aides en cinq matchs préparatoires.

9. Raphaël Lavoie (Halifax)

Encore une fois cette saison, un espoir des Mooseheads pourrait se hisser parmi les meilleurs en vue du repêchage de la LNH. Du haut de ses 6’4”, l’attaquant fait déjà saliver plusieurs dépisteurs, qui ont pu constater l’étendue de son talent en 2017-2018. Dix de ses 30 buts ont été gagnants, dont six en prolongation. Il a aussi marqué cinq buts en cinq matchs au Mondial des moins de 18 ans.

10. Joseph Veleno (Drummondville)

Premier joueur de l’histoire de la LHJMQ à obtenir le statut d’exceptionnel, l’attaquant a éclos lorsqu’il est passé de Saint-Jean à Drummondville avant la date limite des échanges. Même s’il n’est âgé que de 18 ans, il en sera à sa quatrième saison dans le circuit Courteau et il a déjà gagné la Coupe du Président en 2017.