Ivan Chekhovich n’en finit plus de remplir les filets adverses.

Drakkar: chasse à l’orignal fructueuse pour Chekhovich

BAIE-COMEAU – Ivan Chekhovich n’en finit plus de remplir les filets adverses. Samedi soir à Halifax, le dangereux attaquant du Drakkar de Baie-Comeau a frappé deux fois, conduisant les siens à un gain de 2-1 sur les Mooseheads d’Halifax.

Avec cette victoire, les troupiers de Martin Bernard mettent donc fin à une courte séquence de deux revers d’affilée. Ils passent peut-être aussi un message aux Têtes d’orignaux, qui s’inclinent pour la deuxième fois de la saison face aux Nord-Côtiers.

«Avant le match, j’ai rappelé aux gars que plusieurs disent qu’on a de la misère à jouer contre les autres équipes. Ils ont démontré que ce n’est pas vrai», a déclaré l’entraîneur-chef du Drakkar. «On a joué un très bon match, on a été solides dans bien des aspects du jeu, on a été très bons en zone neutre, on a limité les revirements et on n’a vraiment pas donné grand-chose à l’adversaire.»

Estimant que Chekhovich et ses compères Gabriel Fortier et Nathan Légaré formaient probablement le meilleur trio du circuit Courteau jusqu’ici cette saison, le Drakkar en chef n’oubliait pas la prestation du reste de l’offensive.

«Ce que j’ai particulièrement aimé ce soir (samedi), c’est que tout le monde était impliqué dans le match et il n’y avait pas de touristes. Ça a fait en sorte que le trio de Fortier a eu un peu moins de glace, et ça a son importance. Ils ne peuvent pas toujours être sur la patinoire», a-t-il analysé.

Chekhovich, qui compte maintenant 22 filets à sa fiche, ne fut pas le seul héros dans ce 18e gain du Drakkar. Le cerbère Kyle Jessiman a été particulièrement solide, stoppant 33 rondelles, dont 13 au dernier tiers.

Avec un homme en plus pour les deux dernières minutes du match, les Mooseheads ont particulièrement bourdonné autour de lui, mais Jessiman a refusé de céder. «On a eu un très gros match de notre gardien. Il faut lever notre chapeau à Kyle», d’ajouter Bernard.

Le meilleur franc-tireur de la LHJMQ a lancé les hostilités à mi-chemin en première, durant une pénalité à Sacha Roy. Après avoir saisi une rondelle libre au centre, le Russe a embrayé en quatrième vitesse avant de surprendre Alexis Gravel d’un tir tout juste à l’intérieur du poteau à sa gauche.

La seconde pénalité de Roy dans cet engagement a souri aux Mooseheads. Antoine Morand a totalement raté son tir sur réception, mais le jeu s’est transformé en passe parfaite pour Arnaud Durandeau, qui n’a pas raté une pareille occasion. C’était le genre de jeu qu’il fallait pour battre Jessiman, impeccable pour le reste de la rencontre.

Dès la première minute de l’engagement médian, Chekhovich a lancé les siens en avant pour de bon en bondissant de nouveau sur une rondelle égarée, cette fois dans l’enclave. Les 8630 spectateurs réunis au Scotiabank Centre ne le savaient pas encore, mais c’était le dernier but qu’ils allaient voir de la soirée.

NOTES : Absent depuis deux semaines après avoir été opéré pour une appendicite à Val-d’Or, Christopher Benoît est revenu au jeu pour cette rencontre…Les hommes de Bernard complètent ce premier périple dans les Maritimes de la saison pour eux avec une escale à Charlottetown dimanche après-midi.