Doris Labonté avec l'Océanic en 2004
Doris Labonté avec l'Océanic en 2004

Doris Labonté deviendra un immortel de l’Océanic

RIMOUSKI — Doris Labonté, qui a consacré 12 ans de sa vie à l’Océanic de Rimouski, deviendra un immortel. Lors d’une cérémonie prévue le 28 février au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, celui qui a été entraîneur-chef, directeur-gérant adjoint et directeur-gérant du club de hockey verra son nom hissé pour toujours dans les hauteurs de l’amphithéâtre.

L’événement précédera le match à 19h30 lors duquel l’Océanic recevra les Mooseheads d’Halifax. Selon le président Éric Boucher, il y a longtemps que son organisation souhaitait rendre hommage à Doris Labonté qui, dès la fondation du club en 1995, se trouvait parmi les pionniers. Il y est demeuré jusqu’en 2007. Pour l’Océanic, le 25e anniversaire devenait le moment idéal pour honorer l’un de ses bâtisseurs.

Pendant sa carrière, Labonté a dirigé des joueurs de talents tels Brad Richards, Vincent Lecavalier et nul autre que Sydney Crosby. Avec ses troupiers, il a conduit son équipe vers la victoire pendant deux saisons régulières, ce qui lui a permis de soulever deux coupes du Président, deux trophées Jean-Rougeau et une Coupe Memorial. «Doris Labonté nous a donné des années de coaching avec une passion extraordinaire, estime Éric Boucher. Il a été le coach de ce qu’on dit être la meilleure équipe des 50 ans de la Ligue de hockey junior majeur. Il nous a donné plusieurs belles années ici.»

Lorsqu’il était entraîneur-chef, Labonté ne se contentait pas de demeurer debout derrière le banc des joueurs. Reconnu pour son caractère intense, expressif et passionné, l’ancien pilote avait une façon peu commune de travailler lors des matchs. «Il était toujours grimpé sur la bande, se souvient M. Boucher, qui le connaît depuis sa plus tendre enfance. Aujourd’hui, il pense qu’on le garderait une demi-période et qu’il se ferait mettre dehors par la Ligue! Avec l’émotion qu’il avait, un coach ne pourrait plus faire ça, aujourd’hui. En tous cas, il ne pourrait plus le faire de la même façon!»

Le président du club rappelle aussi à quel point Doris Labonté est apprécié des gens de Rimouski. «À toutes les fois qu’il vient ici, qu’il fait une apparition sur la glace, il a toujours une grosse ovation, souligne Éric Boucher. Je me rappelle que quand on avait monté une bannière pour M. [Maurice] Tanguay, Doris avait eu une ovation aussi grande que Vincent Lecavalier!»

Le principal intéressé a appris la nouvelle mardi soir, lors d’un souper visant à souligner le 25e anniversaire de l’Océanic et qui réunissait, entre autres, l’ancien capitaine Jonathan Beaulieu et le descripteur Michel Germain. Quand Éric Boucher lui a appris par vidéo qu’il deviendrait un immortel, Doris Labonté a accueilli l’annonce avec beaucoup d’émotions.