Les Penguins et leurs partisans se sont amusés aux dépens de P.K. Subban et des Predators, jeudi. Pittsburgh l'a emporté 6-0, s'approchant à un gain d'un deuxième titre d'affilée.

Dominants, les Penguins à un gain de la Coupe

Les Penguins de Pittsburgh ont retrouvé le confort de leur domicile et le vent a tourné une fois de plus dans la finale de la Coupe Stanley.
Sidney Crosby a récolté trois aides et les Penguins ont chassé le gardien Pekka Rinne en marquant trois fois en première période, en route vers une victoire de 6-0, jeudi, dans le cinquième match de la finale contre les Predators. Malgré deux sévères défaites à Nashville, les Penguins mènent la série 3-2 et ils pourraient savourer dès dimanche (20h) un cinquième titre de la Coupe Stanley, un deuxième d'affilée.
«Je ne sais pas si quiconque peut oublier rapidement un match comme celui-là», a admis l'entraîneur-chef Peter Laviolette. «Personne ne se sent bien en quittant l'aréna après une performance comme celle-là.»
Justin Schultz, dès la 91e  seconde, Bryan Rust et Evgeni Malkin ont touché la cible en première période pour les Penguins, tandis que Conor Sheary, Phil Kessel et Ron Hainsey ont creusé l'écart lors du deuxième vingt. Hainsey et Malkin ont également amassé une  aide, tandis que Kessel en a récolté deux.
Kessel n'avait pas marqué à ses six dernières rencontres, tandis que le dernier but de Hainsey remontait au 18 avril, lors du quatrième match de la série de premier tour face aux Blue Jackets de Columbus.
«Nous nous attendons à affronter une équipe qui va jouer avec l'énergie du désespoir», a dit Crosby au  sujet du match de dimanche.
Murray rejoint Roy et Ward
En récoltant une aide, Jake Guentzel (Penguins) a égalé le record de la LNH pour les points en séries par une recrue. La marque de 21 points était déjà détenue par Dino Ciccarelli (en 1981 avec les North Stars du Minnesota) et Ville Leino (en 2010 avec les Flyers de Philadelphie).
Matt Murray a repoussé 24 lancers lors de son deuxième blanchissage des séries. Il est devenu la troisième recrue dans l'histoire de la LNH à récolter un  jeu blanc en finale de la Coupe Stanley, après Patrick Roy en 1986 et Cam Ward en 2006. Il était de retour devant le filet après avoir alloué huit buts sur 58 lancers au cours des rencontres no 3 et 4. 
Quant à Rinne, il a cédé trois fois sur neuf lancers en première période avant de céder sa place à Juuse Saros (trois buts sur 15 tirs). Le gardien finlandais a maintenant accordé 11 buts sur 45 lancers lors des trois matchs de la finale à Pittsburgh.
Les Predators ont dû se passer des services de Ryan Ellis pendant un peu moins des 40 dernières minutes. Le défenseur a semblé se blesser à une jambe tôt en deuxième période lors d'un contact avec l'attaquant des Penguins Patric Hornqvist.
Une mêlée a éclaté à mi-chemin de l'engagement et neuf punitions ont été distribuées sur cette séquence. Quelques échanges de politesse ont aussi eu lieu avec un peu plus de 30 secondes au cadran, Colton Sissons (Predators) écopant d'une punition de match pour un coup de bâton au visage du défenseur Olli Maatta.