Novak Djokovic a mis un terme samedi à sa léthargie sans trophée, qui remontait à sa victoire à l'Omnium du Qatar en janvier.

Djokovic et Pliskova champions à Eastbourne

Novak Djokovic a vaincu Gaël Monfils 6-3, 6-4 en finale du tournoi d'Eastbourne, samedi, pour obtenir son deuxième titre de la saison.
Le Serbe est demeuré invaincu contre Monfils sur le circuit de l'ATP. Il a porté sa fiche en carrière contre le Français à 14-0 après seulement une heure et 16 minutes de jeu.
Djokovic a ainsi mis un terme à sa léthargie sans trophée, qui remontait à sa victoire à l'Omnium du Qatar en janvier. Il pourra donc entamer le tournoi de Wimbledon à compter de mardi en étant gonflé à bloc.
Plus tôt samedi, la troisième tête de série Karolina Pliskova a vaincu Caroline Wozniacki 6-4, 6-4 en finale. Elle a ainsi obtenu son troisième titre de la saison 2017, et son neuvième en carrière.
La tentative de Monfils de mettre un terme à sa série d'insuccès contre le quatrième joueur mondial a rapidement battu de l'aile, après qu'il eut été brisé dès le premier jeu du match. Djokovic lui a joué le même tour lors du dernier jeu de la manche.
En dépit de son excellente mobilité, Monfils s'est révélé incapable de dicter le ton des échanges contre son adversaire, qui a remporté 87 % des points sur sa première balle de service au premier set.
Monfils a redoublé d'ardeur au deuxième set, mais Djokovic a été en mesure de le freiner - il a notamment surmonté trois balles de bris accordées au Français.
Djokovic s'est ensuite donné des airs des beaux jours en augmentant la cadence alors que Monfils tentait de demeurer dans le match à 4-5, et il a scellé l'issue de la rencontre dès sa première occasion.
Deux bris ont suffi 
Pliskova a réussi un bris par set contre la championne du tournoi en 2009, qui s'est révélée incapable de répondre à la puissance et à la précision du jeu de Pliskova dans ce tournoi préparatoire à Wimbledon.
La Tchèque fut finaliste dans ce tournoi présenté dans le sud de l'Angleterre l'an dernier, après s'être inclinée devant Dominika Cibulkova.
Wozniacki, la sixième tête de série, a créé ses seules chances de bris au sixième jeu du deuxième set, mais elle a laissé filer les quatre d'entre elles.