Novak Djokovic détient maintenant un avantage de 24-22 en carrière contre Roger Federer.

Djoko complète sa collection à Cincinnati

MASON, Ohio — Le Serbe Novak Djokovic est devenu le premier joueur à remporter chacun des neuf tournois de la série Masters 1000 de l’ATP au cours de sa carrière en battant le Suisse Roger Federer 6-4, 6-4, dimanche, en finale du tournoi de Cincinnati.

De son côté, la Néerlandaise Kiki Bertens a défait la Roumaine Simona Halep 2-6, 7-6 (6), 6-2 en finale du volet féminin.

Avant le duel de dimanche, Federer avait une fiche parfaite de 7-0 en carrière en finale à Cincinnati, incluant trois victoires contre Djokovic.

Pour sa part, Djokovic avait perdu cinq fois en finale à Cincinnati. Cette fois, il l’a emporté au terme d’un duel de 84 minutes, quand Federer a été imprécis sur un coup droit. Djokovic a levé les bras au ciel en criant. Il a ensuite sauté dans les airs en lançant un coup de poing et a remis sa raquette à un spectateur.

«Merci de m’avoir laissé gagner une fois à Cincinnati», a dit Djokovic à Federer lors de la présentation des trophées sur le court.

La série Masters 1000 a été créée en 1990. C’était devenu une véritable mission pour Djokovic de devenir le premier à remporter chacun des tournois.

«C’est ce qui devrait faire les manchettes, c’est un exploit extraordinaire, a dit Federer. Il est le premier à le faire. Je crois que c’est très difficile de gagner chaque Masters 1000. Ce ne sont pas des tournois faciles à gagner.»

Djokovic détient maintenant un avantage de 24-22 en carrière contre Federer. Il a une fiche de 3-1 contre Federer lors des finales des tournois majeurs et de 12-6 lorsqu’un trophée est en jeu.

Le service de Federer avait été intouchable tout au long de la semaine - gagnant 46 jeux consécutifs. Djokovic a finalement brisé le service du Suisse pour prendre les devants 4-3 en première manche. Les deux joueurs ont aussi échangé des bris tôt en deuxième manche.

Federer a commis 28 fautes directes au cours de la rencontre et Djokovic en a pleinement profité. Il a brisé à nouveau le service de Federer pour prendre les devants 4-3 lors du deuxième set, puis Djokovic a été en mesure de terminer la besogne.

Âgé de 31 ans, Djokovic a mis la main sur un 31e titre de la série Masters 1000 en carrière, deux de moins que Rafael Nadal, qui occupe le premier rang de l’histoire à ce chapitre. Federer, qui est âgé de 37 ans, en compte 27.

Bertens continue de briller

Il s’agit pour Kiki Bertens d’un sixième titre en carrière sur le circuit de la WTA, mais ses cinq premiers avaient été acquis sur terre battue.

Plus tôt dimanche, Halep, no 1 au classement de la WTA, visait un deuxième titre en autant de semaines, après sa conquête de la Coupe Rogers la semaine dernière à Montréal, et un quatrième cette saison. Elle avait gagné ses neuf derniers matchs et elle a gaspillé une balle de match lors du bris d’égalité en deuxième manche avant de baisser pavillon contre Bertens.

Il s’agit pour Bertens d’un sixième titre en carrière sur le circuit de la WTA, mais ses cinq premiers avaient été acquis sur terre battue. Elle a mis fin à son duel contre Halep grâce à un as sur sa première balle de match.

«Je n’arrive pas à trouver les mots présentement», a déclaré Bertens, quelques instants après avoir essuyé des larmes de joie.

Le match a duré deux heures et trois minutes.

«J’ai obtenu une balle de match. J’ai donc eu mes chances, mais je n’en ai pas profité, a dit Halep, qui a dû disputer deux matchs en une journée plus tôt cette semaine en raison de la pluie. En troisième manche, je n’avais plus d’énergie, je n’arrivais plus à me battre.»

Au cours de la semaine, Bertens a vaincu quatre membres du top-10 mondial, soit Caroline Wozniacki (no 2), Elina Svitolina (no 7), Petra Kvitova (no 6) et Halep.

Classée 17e au monde et âgée de 26 ans, Bertens avait aussi défait Karolina Pliskova (no 9) et Kvitova (alors huitième) la semaine dernière à Montréal, avant de s’incliner contre l’Australienne et 16e raquette mondiale Ashleigh Barty en quarts de finale.