Mike Smith profite sans doute de sa meilleure opportunité de remporter une coupe avec les Flames après des années à Dallas, à Tampa Bay et en Arizona où il n’a disputé que 16 matchs en séries. Le vétéran gardien en est à la dernière saison d’un contrat de six ans.

Dix vétérans pressés de gagner la coupe Stanley

TORONTO — Le temps presse pour certains joueurs de la LNH qui n’ont pas encore remporté la coupe Stanley au fil de leurs longues carrières.

Voici 10 vétérans de la LNH qui sont toujours en quête de leur premier trophée :

Mike Smith des Flames (37 ans)

Smith profite sans doute de sa meilleure opportunité de remporter une coupe avec les Flames après des années à Dallas, à Tampa Bay et en Arizona. Il n’a disputé que 19 matchs en séries éliminatoires en carrière, dont 16 avec les Coyotes de Phoenix en route vers la finale de l’Association Ouest en 2012. Tout n’allait pas pour le mieux pour le natif de Kingston, en Ontario, au début de la saison, quand il s’est blessé et a perdu son poste de no 1 au profit de David Rittich. Mais il a rebondi pour reprendre le premier rôle avec les Flames à la dernière saison d’un contrat de six ans.

Patrick Marleau des Maple Leafs (39 ans)

Marleau a disputé le plus grand nombre de matchs réguliers (1657) et éliminatoires (184) parmi les joueurs actifs n’ayant jamais remporté la coupe. Il est également le meneur en séries éliminatoires (72) parmi les joueurs encore actifs. Il participera aux séries éliminatoires pour la 19e fois, avec une défaite contre Pittsburgh en 2016, sa seule présence en finale dans l’uniforme des Sharks de San Jose. Son rôle à Toronto est bien différent de celui qu’il a tenu à ses meilleures années avec les Sharks, étant désormais la voix du vétéran dans un vestiaire rempli de jeunes.

Jason Spezza des Stars (35 ans)

Spezza faisait autrefois partie du jeune noyau qui a conduit les Sénateurs d’Ottawa à la finale en 2007, avant de s’incliner face à Anaheim dans ce qui s’est révélé sa seule participation à la ronde finale. Il a raté les éliminatoires lors de quatre des cinq dernières années et il joue désormais un rôle moins important à Dallas. Mais la grande vedette de jadis a totalisé 65 points en 69 matchs éliminatoires, dont 13 points en 13 matchs en 2016, sa dernière présence en séries.

Pekka Rinne des Predators (36 ans)

Rinne revient d’une saison où il a gagné le trophée Vézina, mais ponctuée d’un parcours inachevé à la suite de l’élimination au deuxième tour des séries contre les Jets de Winnipeg, même si l’équipe était considérée prétendante au titre. Le Finlandais a beaucoup joué au cours des trois dernières années avec 39 matchs en séries éliminatoires et 184 en saison régulière. Henrik Lundqvist, des Rangers (128), est le seul gardien actif ayant plus d’expérience en séries que Rinne (83) et toujours sans coupe.

Jay Bouwmeester des Blues (36 ans)

Bouwmeester roule sa bosse depuis assez longtemps pour amorcer les éliminatoires au sixième rang parmi les joueurs actifs avec le plus d’expérience en saison régulière (1184), mais il n’est jamais vraiment venu près de remporter la coupe. Le natif d’Edmonton a disputé ses 10 premières saisons sans jamais prendre part aux éliminatoires et n’a fait ses débuts en séries qu’en 2013 avec les Blues de St. Louis, même s’il a été repêché en 2002. Ses 49 matchs éliminatoires ont été disputés avec les Blues.

Joe Thornton des Sharks (39 ans)

Thornton a récolté 123 points en 160 matchs éliminatoires, mais le plus proche qu’il est venu de la conquête de la coupe, c’était il y a trois ans, lorsque les Sharks se sont inclinés en finale contre les Penguins. L’Ontarien a raté les séries l’an dernier en raison d’une blessure au genou, mais il a accepté un contrat d’un an pour tenter de gagner ce qui lui a échappé toute sa carrière.

David Backes des Bruins (34 ans)

Backes participera à ses huitièmes séries éliminatoires d’affilée et à ses neuvièmes au total, mais il n’a jamais franchi la finale de l’Association Ouest après avoir été éliminé au troisième tour avec les Blues de St. Louis en 2016. Des blessures ont ralenti l’Américain ces dernières saisons et il n’est pas l’attaquant de puissance que les Bruins croyaient avoir obtenu quand ils l’ont mis sous contrat pour cinq ans après ses séries avec les Blues, mais il a le respect de ses coéquipiers après avoir dit aux médias qu’il accepterait le rôle que l’entraîneur Bruce Cassidy veut bien lui confier.

Dan Girardi du Lightning (34 ans)

Ses 139 matchs en séries éliminatoires le placent au troisième rang des défenseurs actifs derrière Zdeno Chara et Brooks Orpik. La seule différence est que les deux autres ont remporté une coupe alors que Girardi est toujours à la recherche d’une. Il a connu quelques parcours intéressants en séries éliminatoires avec les Rangers avant de signer à Tampa Bay en 2017. Il est en très bonne position pour finalement en remporter une avec le Lightning, champion de la saison régulière, avant de devenir joueur autonome le 1er juillet.

Matt Hendricks des Jets (37 ans)

Hendricks a quitté Winnipeg pour sa ville natale du Minnesota en tant que joueur autonome pendant l’été, mais il a été acquis de nouveau par les Jets à la date limite des transferts et obtiendra une autre occasion de remporter la coupe, même si c’est dans un rôle plus limité. Le natif de Blaine, au Minnesota, qui a fait ses débuts dans la LNH à 27 ans, a disputé cinq matchs en séries éliminatoires avec les Jets la saison dernière, après avoir entrepris les séries à l’écart en raison d’une blessure au bas du corps. Une blessure au haut du corps l’a obligé à s’absenter une partie de la saison, mais il est de retour en forme et prêt à jouer si les Jets ont besoin de lui.

Dan Hamhuis des Predators (36 ans)

Hamhuis a fait ses débuts en séries éliminatoires à Nashville en 2004 et il en est à sa 10e présence en séries cette année. Mais une finale de la coupe avec les Canucks de Vancouver en 2011 est le plus proche que le Britanno-Colombien s’est approché de la conquête du trophée. Ses huit autres participations ont pris fin dès la première ronde. Après deux saisons à Dallas, Hamhuis a rejoint les Predators cet été en tant que joueur autonome, estimant que le club pourrait lui offrir ce qui lui manque, même s’il joue un rôle secondaire.

Mention honorable

Le défenseur Mark Giordano des Flames, âgé de 34 ans; le gardien Curtis McElhinney des Hurricanes, 35 ans; l’attaquant Deryk Engelland de Golden Knight, 36 ans.