Même si la pluie s'est faite discrète pendant la majeure partie du match, le ciel est malgré tout tombé sur la tête des locaux, dans le dernier tiers de la demie.

Difficiles débuts pour le Dynamo

Amère déception pour le Dynamo à ses débuts en Première Ligue de soccer du Québec. L'équipe de la capitale a subi une raclée de 4-0 face aux Griffons de Mont-Royal Outremont, dimanche, devant 286 spectateurs au Complexe Honco de Lévis.
L'importance du moment a eu raison des joueurs de la nouvelle équipe du meilleur circuit provincial, a analysé l'entraîneur-chef Edmond Foyé. «On avait tellement d'émotion par rapport à ce match-là. On a essayé toute la semaine de la désamorcer. Parce qu'on savait que, pour les joueurs, c'était vraiment important de représenter la région. À un tel point que cette émotion a pris le pas sur ce qu'on devait faire. On n'a vraiment pas fait ce qu'on sait faire», a affirmé Foyé, capable de sourire malgré sa colère. «Je fais vraiment un effort pour vous parler, car si vous saviez ce qui se passe intérieurement...» a-t-il ajouté, à l'intention des journalistes.
Le capitaine Samuel Georget a soutenu les paroles de son ami et entraîneur. L'enjeu a dépassé le jeu, selon lui. «On avait un plan de match qu'on n'a pas vraiment respecté», a souligné le vétéran, victime d'une entorse à la cheville pendant la rencontre. «On a surtout trop respecté l'adversaire. On les a attendus alors qu'on aurait dû les harceler le plus possible. [...] Ç'a vraiment un goût amer, ce match. Ce n'est pas ce qu'on attendait, pas du tout...»
Les 30 premières minutes étaient pourtant remplies de promesses. Les deux équipes faisaient jeu égal, et le Dynamo a eu la meilleure chance de marquer, à la 16e minute. L'attaquant Bonano Beugre Gnenago, sur le dos tout près de la ligne des buts, a toutefois botté le ballon dans la mauvaise direction.
La pluie s'est faite discrète pendant la majeure partie du match, mais le ciel est malgré tout tombé sur la tête des locaux, dans le dernier tiers de la demie.
À la 32e minute, Adama Makan Sissoko y est allé d'une frappe qui a glissé sur le bout des doigts du gardien Mario Gerges, malgré un beau plongeon sur sa gauche.
Cinq minutes plus tard, le prolifique marqueur Frederico Moojen a profité d'une bourde de Gerges. Le gardien du Dynamo a mal calculé sa sortie sur un ballon bondissant. L'objet lui a échappé, et Moojen s'est retrouvé avec une cage béante devant lui. Trop facile pour le meilleur marqueur de la ligue au cours des cinq dernières années.
Il en a d'ailleurs remis à la 40e minute, cette fois à cause d'une mauvaise communication. Le gardien Gerges a crié à son défenseur de laisser le ballon venir à lui, mais il n'a pu le saisir. Moojen a marqué d'une jolie «bicyclette» - un coup de pied en sautant, dos au but. Il a été nommé joueur du match.
Signe du mécontentement de Foyé, Gerges a cédé sa place à Philippe Blouin à la demie. Les changements de gardiens sont pourtant rares au soccer... «Quand t'en prends trois à la mi-temps, tu veux envoyer des messages que tout le monde est important. Tu dois montrer aux autres que tu comptes sur eux pour essayer d'égaliser», a expliqué Foyé.
Champions la saison dernière, les Griffons ont complété la marque à la 52e minute sur une belle tête de Ritch-Andy Jean-Pierre, laissé seul devant Blouin.
Ce dernier a été expulsé de la rencontre sur carton rouge, à la 80e minute. Il a accroché Moïse Nkurunzinza, qui l'avait contourné, seul en échappée. Puisque Gerges ne pouvait revenir dans le jeu, l'attaquant Bastien Aussems s'est retrouvé gardien de but. Quand ça va mal...
Foyé espère maintenant une bonne réaction de ses joueurs, dont l'orgueil a été mis à mal, dimanche. «Le match, on l'a vécu, on va avoir des traces. Mais comment on vit avec cette humilité-là? C'est ça que j'ai envie de voir. Comment on va vivre avec le regard des autres après en avoir pris quatre chez nous?» Le Dynamo joue son prochain match samedi (16h), toujours au Complexe Honco, contre le CS Longueuil.
Une belle foule malgré la pluie
Le chiffre de 286 spectateurs peut sembler modeste, mais il a réjoui l'organisation du Dynamo, qui craignait voir la combinaison temps maussade/fête des Mères ralentir les ardeurs des amateurs de soccer. «On est super satisfaits. Je pense que si la température est de notre bord la semaine prochaine, ça va aller [encore] mieux», a réagi le directeur général du Dynamo, Alexandre Harvey.
En fait, il régnait une belle ambiance de fête au début de cette première rencontre de la nouvelle formation. Dans des estrades bien remplies, les membres de la Section Ludovica - un groupe de partisans de l'Impact de Montréal qui vient de la région de Québec - se sont faits voir et entendre avec cris, pétards et jeux de fumée aux couleurs de leurs «autres» favoris. Ils ont même surpris les gens du Dynamo!
«C'est l'fun parce qu'on n'a pas eu à les convaincre. Ils sont venus à nous, c'est leur initiative. Ils nous ont dit un peu ce qu'ils amenaient, mais on n'avait rien vu», a indiqué Harvey.