Même s'il n'a pas lancé de passe de touché et qu'il a été intercepté à deux reprises, Antonio Pipkin, grâce à un touché au sol, a aidé les Alouettes à signer un deuxième gain de suite, une première depuis la fin de la saison 2016.

Deuxième gain de suite pour les Alouettes

OTTAWA — Les réjouissances se poursuivront pendant au moins deux semaines de plus pour les Alouettes de Montréal.

Après avoir mis fin à une séquence de six revers la semaine dernière, les Alouettes ont vaincu le Rouge et Noir 21-11, vendredi au Stade Place TD d’Ottawa.

Lorsqu’il est devenu le partant des Alouettes (3-8), il y a deux semaines, Antonio Pipkin a mentionné qu’il souhaitait s’amuser et voir quels résultats allaient en ressortir. En remplacement de Johnny Manziel, qui a réintégré la formation sur les lignes de côté vendredi, le jeune quart de 23 ans a aidé son équipe à signer un deuxième gain de suite pour une première fois depuis la fin de la saison 2016.

Vendredi contre les meneurs de la section Est, Pipkin a réussi 18 de ses 27 passes pour des gains aériens de 242 verges. Il a amassé 75 verges en neuf courses, dont une pour un touché, mais il a été victime de deux interceptions.

Le botteur des Alouettes Boris Bede a fait le gros du travail en réussissant ses quatre tentatives de placement et en ajoutant deux simples. Le receveur B.J. Cunningham a été la cible préférée de Pipkin et il a capté huit ballons pour des gains de 107 verges.

La défense se ressaisit

Le Rouge et Noir (6-4) avait remporté les deux duels précédents contre les Montréalais cette saison, mais cette fois, l’attaque n’a jamais été en mesure d’imposer son rythme. Le botteur Lewis Ward a été à l’origine de tous les points de sa troupe avec trois bottés de précision et deux simples.

Trevor Harris a vu 25 de ses 46 tentatives par la voie des airs être captées pour un total de 270 verges et il a lancé une interception. «Nous avons laissé notre défensive trop longtemps sur le terrain. Ç’a affecté notre rythme tout au long de la partie», a indiqué le receveur de passes Greg Ellingson.

La défensive des Alouettes, la pire de la Ligue canadienne de football, n’a concédé que 33 points à ses deux dernières sorties. Les Oiseaux bénéficieront maintenant d’une semaine de congé avant de reprendre l’action à domicile le 14 septembre, contre les Lions de la Colombie-Britannique.  Avec Le Droit