Au cours des prochaines semaines, le garde étoile du Rouge et Or, Charles Vaillancourt (67), participera au mini-camp des recrues des Giants de New York et à celui des Raiders d'Oakland.

Deux mini-camps de la NFL pour Vaillancourt

Charles Vaillancourt a suivi le repêchage de la NFL avec intérêt. Non, le garde étoile du Rouge et Or n'a pas été sélectionné samedi. Mais il aura quand même l'occasion de se faire valoir auprès des Giants de New York et des Raiders d'Oakland.
À la conclusion de la séance de 253 choix tenue sur trois jours à Chicago, Vaillancourt a été invité à deux mini-camps des recrues. «J'étais nerveux, mais c'est pas mal une belle expérience», a-t-il affirmé au Soleil, de Coaticook, sa ville natale d'où il a suivi le repêchage entouré de sa famille et de sa blonde.
Les deux prochaines semaines s'annoncent chargées pour le meilleur joueur de ligne universitaire au Québec au cours de la dernière saison. Du 6 au 8 mai, à East Rutherford, au New Jersey, site du Giants Stadium, il rivalisera de force et d'adresse avec toutes les recrues des Giants: choix au repêchage, joueurs autonomes ou à l'essai.
Même chose une semaine plus tard, du 13 au 15 mai, à l'autre bout du continent. Avec ces Raiders qui s'étaient déjà montrés intéressés à lui avant le repêchage amorcé jeudi.
«Je m'en vais là comme un gars qui a encore tout à prouver», indique celui qui a décroché une étoile sur la scène canadienne à chacune de ses quatre saisons à l'Université Laval. «Je sais qu'il n'y a rien de fait, rien d'acquis. Je veux leur montrer qu'il n'y a aucune différence entre un joueur canadien et un joueur américain. S'ils ont des préjugés, c'est normal. Mais je m'en vais là pour leur enlever ces préjugés-là.»
Le colosse de 6'4'' et de 315 livres recueillera toute l'information disponible pour arriver prêt devant les bonzes du plus important circuit de football au monde. Son ancien coéquipier du Rouge et Or Danny Groulx est passé par un chemin similaire l'an dernier, ayant participé au mini-camp des Giants. De l'UL, Frédérick Plesius avait aussi pris part au mini-camp des Eagles de Philadelphie en 2012.
Au premier rang dans la LCF?
Vaillancourt peut également se tourner vers Laurent Duvernay-Tardif, seul Québécois à faire partie intégrante de l'alignement d'un club de la NFL, les Chiefs de Kansas City. Duvernay-Tardif et Vaillancourt ont le même agent, Sasha Ghavami, ami de jeunesse de Duvernay-Tardif.
Sans oublier le repêchage de la LCF, entre les deux, le 10 mai. Vaillancourt y est classé sixième espoir. Mais avec David Onyemata repêché (Saints), ainsi que Tevaun Smith (Colts), Mehdi Abdesmad (Titans) et Arjen Colquhoun (Cowboys) avec des contrats de la NFL en poche, soit les quatre premiers classés par le Bureau de recrutement de la LCF, la voie s'ouvre pour voir Vaillancourt être réclamé au premier rang par le circuit canadien.