L’Océanic a retrouvé le sentier de la victoire après cinq défaites de suite en défaisant les Cataractes de Shawinigan 5 à 1.

«Deux gros points» pour l’Océanic [VIDÉO]

RIMOUSKI – «Ils étaient prêts à compétitionner comme une équipe qui vise un championnat, avec la quantité de lancers qu’ils ont bloquée», a été forcé d’admettre Daniel Renaud en parlant de l’Océanic, qui a vaincu son équipe 5 à 1, mardi, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Pendant que les Cataractes de Shawinigan encaissaient un septième revers successif, les Rimouskois mettaient un terme à leur séquence de cinq défaites.

Si les Bas-Laurentiens ont dominé dans les tirs au but (31-19), il y a tout de même eu un peu de cafouillage causé par l’absence de synchronisme lié au manque d’entraînement des nouveaux joueurs au sein de la formation. Quoi qu’il en soit, Serge Beausoleil était content de la performance de ses ouailles et «des deux gros points» récoltés. Il était particulièrement satisfait de ses dernières acquisitions, le défenseur Justin Bergeron et le gardien Creed Jones. «Jones, on a trouvé qu’il avait énormément de calme, a-t-il observé. Il calme tout le monde. Bergeron, je savais qu’il était bon. Mais, il est tellement bon qu’en première période, certains de nos attaquants étaient surpris des passes qu’il faisait! Il joue rapidement, il voit bien le jeu.»

L’humeur n’était évidemment pas du tout la même du côté de Shawinigan. «Rimouski a sorti très fort, n’a pu s’empêcher d’admettre le pilote, Daniel Renaud. Ils ont placé la rondelle en arrière de nous, ils ont respecté la game et ils ont fait des bonnes actions. Ils méritent la victoire!»

Bien qu’aucun but n’ait été marqué en première période, les locaux ont pris le contrôle des 20 premières minutes de jeu. Les Rimouskois ont constamment travaillé en territoire offensif. Cependant, en protégeant l’enclave, les Cats n’ont pas vraiment donné d’opportunité aux Bas-Laurentiens de marquer.

Trois buts sans riposte

La troupe de Serge Beausoleil s’est littéralement déchaînée à l’engagement médian en marquant trois buts sans réplique. C’est Luka Verreault (6e) qui a cassé la glace en double avantage numérique en sautant sur une rondelle et en la glissant derrière la ligne du but, pendant qu’Antoine Coulombe pensait l’avoir séquestrée. À 12:31, Isaac Belliveau (9e) a obtenu son 41point en mystifiant Coulombe d’un lancer de la pointe. Sur une passe vive de Justin Bergeron, qui a inscrit son premier point dans l’uniforme bleu, Zachary Bolduc (18e) a trouvé le fond du filet.

Au troisième tiers, un lancer de Charles Beaudoin (11e) a été le seul qui a échappé à la vigilance de Creed Jones, qui en était à son premier départ devant le filet de l’Océanic. Mais Adam Raska (8e), sans aide, a redonné la priorité de trois buts à son équipe d’un rapide lancer du poignet en angle dans la partie supérieure du filet. Puis en toute fin de rencontre, Cédric Paré (32e) a scellé l’issue du match en prenant un lancer sur réception en entrée de zone.