La course de la série IndyCar sur le Pocono Raceway, en Pennsylvanie, a été interrompue pendant deux heures en raison d’un accident. Les Canadiens Robert Wickens et James Hinchcliffe ont été impliqués dans le carambolage.

Deux Canadiens impliqués dans un carambolage en série IndyCar

LONG POND, Penn. — La monoplace du Canadien Robert Wickens s’est littéralement envolée avant d’aller s’écraser contre une barrière de sécurité du Pocono Raceway, dans un spectaculaire carambolage survenu dès le premier tour qui a forcé les organisateurs à interrompre la course de la série IndyCar, dimanche.

L’épreuve a été interrompue pendant environ deux heures pour permettre au personnel d’entretien de réparer la barrière de sécurité et nettoyer la piste. Quand les pilotes sont revenus en piste, Alexander Rossi s’est imposé.

Rossi, vainqueur des 500 milles d’Indianapolis en 2016, a privé Will Power d’une troisième victoire de suite à Pocono. Power s’est contenté du deuxième rang, tandis que Scott Dixon a vu son avantage au sommet du classement des pilotes être réduit alors qu’il a pris le troisième rang.

Il s’agit pour Rossi d’une deuxième victoire de suite et d’une troisième cette saison. Il avait aussi gagné dans les rues de Long Beach en avril et sur le circuit routier de Mid-Ohio, il y a trois semaines.

C’est toutefois l’accident spectaculaire impliquant Wickens, Ryan Hunter-Reay, James Hinchcliffe, Takuma Sato et Pietro Fittipaldi qui a retenu l’attention.

Wickens, de Guelph, en Ontario, a été victime d’un accrochage avec Hunter-Reay avant que sa voiture ne pivote plusieurs fois sur elle-même et soit propulsée contre la barrière de sécurité. Celle-ci a été détruite par la force de l’impact, et de nombreux débris de la voiture de Wickens se sont retrouvés sur la piste.

Les médecins de piste se sont calmement dirigés vers Wickens, qui a été évacué de la piste en ambulance avant d’être héliporté vers l’hôpital le plus près.

«Alerte et conscient»

Curt Cavin, le vice-président aux communications de la série IndyCar, a révélé en ondes que Wickens était «alerte et conscient» lors de son transport vers l’hôpital de Lehigh Valley.

Les représentants de la série IndyCar ont mentionné après la course que Wickens avait été admis dans un hôpital d’Allentown.

Wickens est présentement traité pour des blessures aux membres inférieurs, le bras droit et la colonne vertébrale. IndyCar a indiqué que le pilote canadien avait souffert d’une contusion pulmonaire et qu’il devrait passer un test d’imagerie par résonnance magnétique. Les représentants ont également évoqué la possibilité d’une intervention chirurgicale.

Justin Wilson est décédé à la suite d’un accident survenu au Pocono Raceway en 2015, après qu’un débris de la monoplace de Sage Karam se soit détaché avant d’aller heurter de plein fouet le casque de Wilson. Ce dernier a rendu l’âme le lendemain des suites de ses blessures.

Hinchcliffe, d’Oakville, en Ontario, a semblé se blesser aux poignets lors de l’incident. Il a rapidement obtenu congé du centre médical du circuit. Il a refusé de rencontrer les membres des médias par respect pour Wickens.

«C’est la pire chose à laquelle vous pouvez assister. Il est blessé. Il est conscient et alerte et au moins il est en vie», a dit le pilote Sébastien Bourdais.

Fittipaldi a réagi via son compte Twitter : «Dieu merci, je suis correct et j’ai pu sortir indemne de l’accident. Je prie maintenant pour Robert Wickens. J’espère que tu es correct.»

Le drapeau rouge a été hissé et les pilotes sont rentrés aux puits alors que seulement huit tours avaient été complétés.

Le président du Pocono Raceway, Ben May, a indiqué qu’environ 25 mètres de la barrière de sécurité et quelques poteaux ont été endommagés lors de l’accident.