Chris Paul, le meneur du Thunder d’Oklahoma City et président de la National Basketball Players Association (NBPA), le syndicat des joueurs, a déclaré sur le site internet d’ESPN consacré aux minorités, <em>The Undefeated</em>, que les joueurs étaient en pourparlers avec la ligue de basket nord-américaine au sujet de cette initiative.
Chris Paul, le meneur du Thunder d’Oklahoma City et président de la National Basketball Players Association (NBPA), le syndicat des joueurs, a déclaré sur le site internet d’ESPN consacré aux minorités, <em>The Undefeated</em>, que les joueurs étaient en pourparlers avec la ligue de basket nord-américaine au sujet de cette initiative.

Des slogans contre le racisme sur les chandails à l’étude

LOS ANGELES — Les joueurs de la NBA pourraient être autorisés à porter des maillots floqués de slogans soutenant des causes de justice sociale ou des oeuvres de bienfaisance au lieu de leur nom, lorsque les matches reprendront le mois prochain, a révélé ESPN dimanche.

Chris Paul, le meneur du Thunder d’Oklahoma City et président de la National Basketball Players Association (NBPA), le syndicat des joueurs, a déclaré sur le site internet d’ESPN consacré aux minorités, The Undefeated, que les joueurs étaient en pourparlers avec la ligue de basket nord-américaine au sujet de cette initiative.

Selon l’article, les maillots pourraient porter des messages tels que Black Lives Matter ou I Can’t Breathe, deux cris de ralliement populaires du mouvement de protestation qui a éclaté après la mort de George Floyd à Minneapolis le mois dernier.

«Nous essayons simplement de continuer à faire la lumière sur les différentes questions de justice sociale dont les gars de notre ligue continuent de parler jour après jour», a déclaré Chris Paul à The Undefeated.

«Les gens disent que la justice sociale ne sera plus dans l’esprit de tout le monde à Orlando. Avec ces maillots, elle ne disparaîtra pas», a-t-il assuré.

La NBA et la NBPA ont annoncé vendredi avoir définitivement acté le plan de reprise de la saison, notamment en termes de protocoles de sécurité et de santé, qui aura finalement lieu à partir du 30 juillet à Disney World (Floride).

Les joueurs de la NBA, à l’image de Chris Paul, ont été d’importants soutiens des protestations qui ont balayé les 50 États américains après la mort de Floyd lors de son arrestation par la police le 25 mai.


« Les gens disent que la justice sociale ne sera plus dans l’esprit de tout le monde à Orlando. Avec ces maillots, elle ne disparaîtra pas »
Chris Paul, du Thunder d’Oklahoma City

Ils auraient également la possibilité d’utiliser cette initiative pour montrer leur soutien à des causes qui ne sont pas liées à l’injustice raciale et à la brutalité policière, a déclaré «CP3», ajoutant qu’aucun joueur ne serait obligé d’afficher un message.

«Les joueurs avec qui j’ai parlé étaient vraiment enthousiastes», a indiqué l’ancien des Clippers et des Rockets.

«La raison pour laquelle je suis passionné et excité par cette idée est qu’elle donne une voix aux sans-voix. Cela donne aussi aux gars une chance de mettre en lumière quelque chose qui les passionne», a expliqué le MVP du Match des étoiles 2013.