Des filles du SSF en finale canadienne de la NBA Junior

Dix jeunes joueuses de basketball du Séminaire Saint-François participeront à la finale canadienne de la NBA Junior, mi-juin, dans le coin de Toronto.

«Ce sera peut-être la plus grosse expérience sportive de leur vie. Elles auront l’occasion de se mesurer à du gros calibre et, si jamais on gagne, d’ensuite aller jouer en finale mondiale en Floride, à Walt Disney World», explique l’entraîneur-chef David Levasseur, après la victoire de ses protégées cette fin de semaine en finale de l’Est du Canada, à Montréal.

La NBA Junior est un tournoi tenu à la grandeur du globe, pour un deuxième printemps. Les organisateurs parlent de 70 pays. La compétition s’adresse aux garçons et aux filles de 14 ans et moins, cette année des athlètes nés en 2005 et 2006. Le tout s’exécute par rondes régionale, nationale et mondiale, aux frais de la NBA et de ses filiales géographiques.

La NBA Junior ne lève encore beaucoup au Québec et dans les Maritimes, concède l’autre entraîneur du Blizzard U-14, François Patenaude, acolyte de Levasseur depuis des lunes. Le duo a inscrit ses joueuses cadettes, c’est-à-dire de première et deuxième secondaires, pour la deuxième fois en deux présentations du tournoi.

Les filles du SSF n’ont affronté que deux autres formations pour remporter la Coupe Québec, puis elles ont vaincu les championnes du Nouveau-Brunswick, les Hawks de Moncton, 56-40, pour accéder à la finale nationale. Côté masculin, c’est une équipe de Saint-Lambert, sur la Rive-Sud de Montréal, qui représentera l’Est du Canada.

Plus de succès en Ontario

Les critères d’âge différents et le moment mal choisi dans le calendrier expliqueraient le peu d’intérêt actuel pour cette compétition auprès des équipes de chez nous.

La NBA Junior connaît plus de succès en Europe et en Ontario, où se forme une ligue de printemps complète autour du concept. Cinq équipes seront de la finale canadienne organisée sous forme d’un tournoi à la ronde, du 13 au 16 juin : les championnes de l’Ontario, du Québec-Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse-Île-du-Prince-Édouard-Terre-Neuve, du Manitoba-Saskatchewan et de l’Alberta-Colombie-Britannique.

Pas de doute, le plus grand défi des représentantes du SSF se trouve devant elles. L’an dernier, elles ont fini troisièmes sur les cinq équipes et cinq joueuses sont de retour pour la revanche.

«Notre équipe est supérieure à l’an passé. Nos filles sont plus grandes, plus athlétiques, plus habiles. Et on sait davantage à quoi s’attendre», prédit Patenaude, ajoutant que le voyage en avion, au lieu des 10 heures d’autocar de l’an dernier, gardera les jambes plus fraîches.

Invaincu cette saison, le Blizzard compte sur trois membres des Équipes du Québec, soit Anaïs Levasseur, surclassée chez les U-15, ainsi que Sienna Corcoran et Kim Delanay, de la sélection provinciale U-14.

La grande finale à Orlando se tient en août et implique 16 équipes de garçons et 16 de filles, la moitié provenant des États-Unis et l’autre de huit pays différents.