À son premier départ de la saison, Karl Gélinas a encaissé la défaite même s’il a été solide pendant six manches. Des trois points qu’il a accordés, un seul était mérité. C’est quand il a quitté le monticule que les choses se sont gâtées pour les locaux.

Des erreurs impardonnables coulent les Capitales

Jusqu’en neuvième manche, ils avaient encore espoir de l’emporter. Mais une poussée de six points des Jackals du New Jersey a porté le match hors d’atteinte pour les Capitales de Québec, qui ont subi une défaite de 9-2 à l’occasion de leur rentrée locale, mardi, devant 1219 spectateurs au Stade Canac.

Il s’agissait d’une troisième défaite de suite pour les Capitales, qui montrent une piètre fiche de 1-4 depuis le début de la jeune campagne de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

En fait, ils ont perdu ce premier match à domicile dans les manches précédentes, lorsqu’ils ont commis deux erreurs défensives et effectué de mauvaises courses sur les buts.

Comme en cinquième manche, quand JD Williams s’est fait retirer entre le premier but et le deuxième après avoir frappé un simple d’un point. Mais il a couru comme un gars qui pensait avoir réussi un circuit. Et en début de septième, Brandon Brosher a tenté d’étirer un double en triple à titre de premier frappeur, se faisant retirer facilement. Enfin, en neuvième, le releveur Justin Kortessis a donné six points, quatre coups sûrs, atteint deux frappeurs et accordé deux buts sur balles faire passer l’avance des visiteurs de 3-2 à 9-2.

«On n’a pas perdu en neuvième manche. Nous avons eu plusieurs opportunités, mais on a trouvé des façons de s’en sortir nous-mêmes. C’est décevant et frustrant. J’imagine qu’avec une équipe jeune, ce sont des choses qui arrivent, mais c’est fâchant à regarder aller et il n’y’a rien que tu puisses faire. Des erreurs d’inattention, un manque de vécu, de la pression, je ne sais pas, mais il va falloir que ça tourne rapidement, car on n’acceptera pas des erreurs mentales comme ça longtemps», disait le gérant Patrick Scalabrini, qui n’achetait pas l’excuse de la jeunesse.

Bonne sortie de Gélinas bousillée

Ces bévues faciles à éviter ont aussi bousillé une bonne sortie de Karl Gélinas, premier partant sur cinq à lancer plus de cinq manches. Il a cédé trois points, dont un seul de mérité, sur six coups sûrs et trois buts sur balles en six manches de 97 lancers. 

«L’objectif était d’aider notre relève et permettre aux gars de se reposer un peu parce qu’on avait un peu abusé de l’enclos à Trois-Rivières. Dans l’ensemble, je suis satisfait de mon départ, mais je suis déçu de la manière dont on s’est sorti du match. SI on n’avait pas commis ces erreurs défensives et de courses sur le but, le résultat aurait pu être bien différent», notait le numéro 34 qui a encaissé la défaite.


« Il va falloir que ça tourne rapidement, car on n’acceptera pas des erreurs mentales comme ça longtemps »
Patrick Scakabrini, gérant des Capitales

Le gérant avait apprécié la soirée de travail de son as, mais n’en revenait pas encore des bévues commises par sa troupe.

«Karl a bien fait ça, il est notre premier lanceur qui nous donne plus que cinq manches. Il y a ça de positif. Je vais parler individuellement aux gars, JD Williams, par exemple, je ne veux plus jamais revoir ça», ajoutait Scalabrini à propos de celui qui a contemplé sa frappe au lieu de courir.

Les Jackals avaient pris l’avance dès la première manche et n’ont jamais tiré de l’arrière par la suite. Les Capitales ont réduit l’écart à 2-1 à l’aide d’un circuit en solo de T.J. White (2e) en quatrième et à 3-2 grâce au simple de Williams en cinquième.

La victoire est allée au dossier de Justin Brantley (1-0), qui a donné deux points sur six coups sûrs en cinq manches. Emilio Guerrero a réussi trois des 11 coups sûrs des Jackals, qui ont volé cinq buts. Williams a frappé deux des sept pour les Capitales.

+

UN NOUVEAU LANCEUR

Les Capitales aligneront un nouveau lanceur, mercredi. Il s’agit de Seth Davis, un gaucher récemment libéré par l’organisation des Mets de New York qui montre une moyenne de points mérités de 2,70 en 120 manches au niveau A. Choix de 29ronde en 2015, il détiendra le statut de LS-1. «On est pas mal trop jeune présentement, on a besoin d’un peu plus d’expérience. Il est un petit costaud qui lance fort», indiquait le gérant Patrick Scalabrini, qui n’avait rien de positif à retenir de la prestation des lanceurs lors de la première série à Trois-Rivières, outre la sortie dominante du releveur Dustin Molleken. L’ajout de Davis portera à 23 le nombre de joueurs dans l’alignement, nouvelle limite dans la Ligue Can-Am. Pour l’heure, le gérant n’avait pas l’intention de retrancher personne.

+

SUR LE LOSANGE

Tenu à l’écart de l’alignement lors des deux derniers matchs de la série à Trois-Rivières en raison d’une blessure à l’ischio-jambier, le voltigeur Tyson Gillies était de retour dans l’alignement à titre de frappeur de choix… Avant le match, le premier frappeur David Salgueiro menait la Ligue Can-Am avec cinq buts volés, deux de plus que son coéquipier J.D. Williams, qualifié de frappeur le plus régulier du premier week-end par le gérant Patrick Scalabrini… Le vétéran joueur d’avant-champ Santiago Chirino n’a pas été en mesure de franchir les douanes canadiennes en compagnie de ses coéquipiers des Jackals et il a dû rebrousser chemin vers le New Jersey pendant que l’autocar de l’équipe poursuivait son chemin vers Québec. «On pensait que tous ses papiers étaient en ordre», disait le gérant Brooks Carey… Le voltigeur Andrew Godbold a frappé au moins un coup sûr dans les cinq matchs disputés jusqu’à présent par les Capitales… Arik Sikula (0-0, 10,80) sera le partant des Capitales pour le deuxième match, mercredi (19h), tandis que le droitier Brendan Butler sera celui des Jackals…