Le capitaine de l’Océanic, Alexis Lafrenière, a compté le seul but de Rimouski, quittant les siens pour le camp de sélection d’Équipe Canada junior avec 7 buts et 10 points.

Des erreurs graves coulent l’Océanic à Val-d’Or [VIDÉO]

RIMOUSKI – L’Océanic a terminé une séquence de quatre matchs en cinq jours en Abitibi, dimanche, où il a encaissé une défaite de 4 à 1 face aux Foreurs au Centre Air Creebec de Val-d’Or. «C’était un bon match, a tout de même reconnu Serge Beausoleil. On a eu une bonne première période. Mais, trois buts en début de deuxième période en cinq minutes sur des erreurs graves, ça nous a coûté le match!» Les Rimouskois se sont au moins consolés en revenant de ce long périple avec une récolte de 5 points sur une possibilité de 8.

À l’issue d’une première période physique et de bonnes mises en échec, un seul but a été marqué. Dans une spectaculaire manœuvre, Alexis Lafrenière (24e) s’est faufilé, a intercepté une tentative de sortie adverse et, d’une superbe feinte, a mystifié Francesco Lapenna et ses coéquipiers en faisant glisser le disque dans une cage béante. Le capitaine de l’Océanic a quitté les siens pour le camp de sélection d’Équipe Canada junior avec 7 buts et 10 points.

Les visiteurs ont manqué d’énergie au deuxième engagement, démontrant beaucoup de fatigue et étant moins alertes. Les hommes de Pascal Rhéaume ont donc profité de la situation en marquant trois buts en autant de lancers. Karl Boudrias a empêché une sortie de zone en faisant une passe à Alexandre Doucet qui a aperçu Peyton Hoyt (8e). Celui-ci n’a alors pas tardé à enfiler l’aiguille dans la partie supérieure de la cage. 

À la période médiane, David Noël (7e) y est allé d’un lancer de la pointe qui a dévié derrière Raphaël Audet à sa gauche. Puis, la persévérance de Maxence Guénette (6e) a payé lorsqu’il a réussi à battre Audet d’un lancer des poignets. Avec 28,7 secondes à écouler au tableau, les Foreurs ont ajouté un quatrième but sur seulement huit lancers quand Nicolas Ouellet (16e) a achevé une superbe passe de Jérémy Michel dans l’enclave, profitant d’un cafouillage défensif de l’adversaire. «On leur a donné la rondelle 15 fois en deuxième période, se désolait le pilote de Rimouski, tout en admettant que ce voyage avait été difficile pour le cerbère Raphaël Audet. Ça a causé notre perte.» 

Les Bas-Laurentiens ont donné tout ce qu’il leur restait d’énergie en revenant en troisième avec 15 tirs au but contre seulement 7 du côté des locaux, mais le gardien de Val-d’Or a fermé la porte. «J’ai bien aimé comment ils ont compétitionné en troisième période, a souligné Beausoleil. On a eu de très belles chances. On a de loin dominé la période! Mais, Lapenna a fait des arrêts-clés à plusieurs reprises. Ça fait partie du hockey!»