Considéré comme l’un des plus beaux espoirs de la boxe au Québec, Lexson Mathieu a été expéditif contre son adversaire mexicain Edgar Santoyo, samedi soir.

Des débuts explosifs pour Lexson Mathieu chez les pros

Quarante-trois secondes, c’est tout le temps dont a eu besoin Lexson Mathieu pour mettre Edgar Santoyo hors de combat dans son premier affrontement professionnel au Casino de Montréal.

Le pugiliste de 19 ans de Limoilou, considéré comme l’un des plus beaux espoirs de la boxe au Québec, a en effet été expéditif contre son adversaire mexicain qui montrait une fiche de deux gains et deux revers avant le combat qui se déroulait en sous-carte de l’affrontement entre Mathieu Germain et Steve Claggett.

Après l’avoir envoyé au tapis avec une droite, Mathieu a donné plusieurs bons coups au visage de Santoyo, forçant l’arbitre à mettre fin au combat. «Oui, je m’attendais à plus d’opposition, mais je vise la perfection et c’est ce que j’ai tenté d’atteindre», a-t-il déclaré en entrevue téléphonique avec Le Soleil après son combat.

«[Santoyo] était lourd, il était en forme, mais j’étais vraiment trop préparé pour lui. Je voulais le K.-O. et je l’ai eu», poursuit celui qui a cependant vite constaté la différence entre la boxe amateur et les rangs professionnels.

«Les coups de poing sont vraiment plus dangereux en boxe professionnelle, et ça, je l’ai vu dès le premier coup de poing. Les boxeurs sont plus forts.»

L’étoile montante du noble art a d’ailleurs très hâte de remettre les gants. «Je voudrais me battre à nouveau le plus rapidement possible. Je vais regarder ça avec Frank [François Duguay, son entraîneur].»

Fierté

Duguay était d’ailleurs vraiment fier de son poulain après ce combat expéditif. «Je me demande même si 43 secondes, ça ne pourrait pas être un record pour des débuts professionnels», s’interrogeait-il.

«J’avais préparé Lexson, je lui avais dit de prendre son temps. Je ne voulais pas qu’il soit brouillon, je lui ai dit de choisir ses coups. C’est ce qu’il a fait, mais quand j’ai vu que le Mexicain n’était pas très résistant, c’était correct que Lexson l’arrête comme ça», a analysé Duguay.

L’entraîneur a cependant avoué avoir été un peu déçu de l’opposition donnée par Santoyo. «Je m’attendais à davantage de sa part.»

Tout cela n’enlève cependant rien à la préparation et à la qualité du combat de Mathieu. «Je l’ai senti très explosif et rapide. Il avait une très bonne préparation psychologique», poursuit l’entraîneur, indiquant qu’il avait même marché du vestiaire au ring avec son protégé avant le combat afin de plonger Mathieu dans l’ambiance.

«Une chose est certaine, quand tu veux commencer à écrire une page d’histoire, ça commence bien!» a résumé Duguay.

Thibault gagne aussi

Plus tard dans la soirée, le boxeur de Charlesbourg Vincent Thibault (8-0) a lui aussi remporté son combat contre Juan Sergio Torres Perez (5-7) par décision unanime des juges, qui ont remis trois cartes de 60-53.

Torres Perez a réussi à tenir tout le combat après avoir été envoyé au tapis par Thibault au quatrième round.

Le boxeur de Charlesbourg Vincent Thibault (8-0) a remporté son combat contre Juan Sergio Torres Perez (5-7) par décision unanime des juges.