Des capsules pour contrer l’intimidation dans le milieu sportif [VIDÉO]

En réalisant plusieurs capsules pour prévenir et contrer l’intimidation dans le milieu sportif, l’organisme Sport’Aide vient combler un besoin qui tardait à être comblé. «La violence en milieu sportif est présentement sur l’agenda de tout le monde», se réjouit Sylvain Croteau.

Le directeur général de Sport’Aide a participé au lancement de ces capsules, mardi, à l’auditorium de l’école secondaire de L’Ancienne-Lorette, bien représentée dans le projet puisque des étudiants ont été invités à y jouer de la figuration dans les différentes situations mises en scène.

«Les capsules sont destinées aux victimes, aux témoins, aux entraîneurs, aux dirigeants, aux parents. Elles sont déjà diffusées sur les réseaux sociaux. Il y avait une nécessité de fournir des outils d’intervention et des activités de sensibilisation, car curieusement, il n’existait encore rien à ce niveau dans le monde du sport», précisait-il.

Le sport peut faire vivre les plus belles émotions imaginables. Mais il y a aussi un autre côté à la médaille, puisqu’il recèle son lot de noirceur.

«Les études le démontrent, on peut voir jusqu’à des pointes de 40 % des jeunes qui sont victimes de violence psychologique, d’intimidation, c’est énorme. Il importait pour nous de faire quelque chose à ce sujet. Lorsqu’on est victime, il faut savoir qu’on n’est pas seul. On a l’impression de l’être, mais il y a toujours quelqu’un qui peut nous aider et à qui on peut se confier. Il faut aussi que les témoins agissent, car lorsqu’ils le font sur-le-champ, l’intimidation cesse dans les secondes», souligne celui qui invite les parents d’être à l’écoute de leurs enfants, surtout lorsque ceux-ci arrivent à un âge où les confidences sont plus difficiles à arracher.

La problématique de l’intimidation n’est pas unique au monde du sport ni au Québec. Elle se retrouve partout, dans tous les milieux.

«Au Québec, on est un leader. Sport’Aide vient de participer à un panel d’experts, en Finlande, où l’on a présenté le modèle de notre organisme, les capsules sur l’intimidation. Depuis un an, il y a plein de choses qui s’emballent, on s’aperçoit que ce qu’on fait est unique. On pourrait aussi aller bientôt présenter le tout en Suède», ajoutait Sylvain Croteau.

Chargé de projet à Sport’Aide, dont la porte-parole est l’athlète paralympique Cindy Ouellet, Alexandre Baril a présenté les capsules aux étudiants de l’école secondaire de L’Ancienne-Lorette.

«Il se peut que tu te retrouves en situation peu agréable, que tu ne voies pas d’issue possible. Mais il y a moyen de s’en sortir. Seul, ça peut être difficile, il est important d’aller chercher de l’aide chez ceux qui te supportent. Il est aussi important pour les témoins d’agir, car il y a 85 % des chances que l’intimidation se passe en public. Il est important qu’on agisse tous ensemble pour contrer cette intimidation», disait-il à un auditoire à l’écoute.