Joe Sakic est un des joueurs ayant porté les couleurs des Nordiques qui font partie de la liste des 100 plus grands joueurs du centenaire de la LNH.

Des Bleus parmi les 100 meilleurs de l'histoire

Parmi de nombreux Glorieux, une Merveille, un Magnifique et Monsieur Hockey, quatre anciens joueurs des Nordiques de Québec ont trouvé refuge au sein de la liste des 100 plus grands de l'histoire de la LNH dévoilée à Los Angeles, vendredi, à l'occasion des festivités entourant le match des étoiles du circuit Bettman.
Afin de souligner le centenaire de la LNH, un large comité de sélection formé de dirigeants, journalistes et anciens joueurs a identifié ces légendes ayant évolué dans la Ligue au cours de ces décennies. Le 1er janvier, la LNH avait fait connaître l'identité de 33 pionniers dont les heures de gloire remontaient de 1917 à 1966.
Vendredi, les noms de Wayne Gretzky, Bobby Orr, Mario Lemieux, Bobby Hull, Guy Lafleur, Patrick Roy, Sidney Crosby, Alex Ovechkin et plusieurs autres des années 70 à aujourd'hui ont rejoint ceux connus depuis le 1er janvier de Gordie Howe, Maurice Richard, Jean Béliveau et compagnie, ces grandes vedettes du demi-siècle précédent.
Dans le groupe sélect, plus d'une vingtaine de joueurs ont porté l'uniforme du Canadien de Montréal. La liste comprenait aussi les noms d'anciens joueurs des Nordiques, comme ceux de Peter Stastny, Joe Sakic, Mats Sundin et Peter Forsberg. On n'y a pas inclus celui d'Eric Lindros, puisqu'il n'a joué aucun match avec eux.
Les sélections de Stastny et Sakic allaient de soi, selon Maurice Dumas et Kevin Johnston, qui ont assuré la couverture des Nordiques pour Le Soleil au fil des ans.
«Il ne fait aucun doute dans mon esprit que Peter a été le meilleur joueur de l'histoire des Nordiques. Sakic a été très bon pendant ses sept saisons à Québec, il est le neuvième compteur de la LNH, mais Peter, c'est Peter», analysait Maurice Dumas, qui a longtemps été le directeur des sports au Soleil.
Celui-ci n'était pas surpris de voir les noms de Sundin et Forsberg sur cette liste. «Ils ont eu de très belles carrières, Sundin a plus d'un point par match à Québec et Toronto. Forsberg, lui, était tellement un joueur de séries, il se mettait le nez dans la margarine», illustrait-il avec son langage coloré.
Sa vision rejoignait celle de Kevin Johnston, qui tient une chronique de la LNH dans nos pages, bien qu'il soit présentement sur la liste des blessés, comme on le dit dans le jargon sportif. «Peter, c'était une évidence qu'il soit là. Il est le deuxième compteur des années 80, ce qui n'est pas rien parce qu'il y avait de très bons joueurs à son époque, dont Gretzky et Lemieux. Il avait beaucoup de caractère et traînait le club sur ses épaules.
«Peter était le prototype du parfait capitaine, dans la même catégorie que Mark Messier. Dans le cas de Joe, c'est juste que valeur qu'on ne l'ait pas vu jouer plus longtemps à Québec. Ce qu'il a fait avec une équipe aussi mauvaise, c'est exceptionnel», illustrait-il à propos de ses trois saisons de 100 points à Québec avant d'aller poursuivre son travail pendant 13 autres campagnes avec l'Avalanche.
Alain Côté, qui a joué en compagnie de Stastny et Sakic, était aussi d'accord avec leur présence dans le club des 100. «Mon seul tour du chapeau en carrière, c'était avec les aides de Peter et Marian. Je les avais juste aidés à amasser trois points... Peter, c'était une force de la nature, un joueur complet, un coup de patin puissant. Pour ce qui est de Joe, il était déjà dominant à son année recrue, et quand je suis parti à la retraite, il a pris mon numéro 19 et je savais qu'il lui ferait honneur», notait Côté.
Goulet absent
Une déception selon eux : l'absence de Michel Goulet. «Je souhaitais qu'il y soit parce des ailiers gauches ayant marqué plus de 500 buts, il n'y en a pas tant que ça», soulignait Dumas. «Il l'aurait mérité, mais c'est plus important d'être au Temple de la renommée que sur cette liste», précisait Johnston.
«Il a quand même marqué 548 buts. Je connais le chiffre, parce qu'il me dit toujours qu'on ne parle jamais des siens, juste du mien que je n'ai finalement jamais compté», rigolait Côté en ajoutant que «des joueurs, il y en a eu un pis un autre depuis 100 ans».
Le Tricolore à l'honneur
La liste des 100 meilleurs joueurs, concoctée par un comité de 58 personnes, a fait la part belle au Canadien des années 70, aux Oilers d'Edmonton des années 80 et aux Red Wings de Detroit des années 80. «C'est mérité que le Canadien soit représenté comme ça parce qu'on a vraiment dominé l'agenda du hockey des années 70», estime Serge Savard. «On a gagné six Coupes Stanley, dont quatre de suite. Si l'on regarde l'alignement de cette équipe-là, il y en a qui ont été entraîneurs-chefs, d'autres ont été directeurs généraux. Ken Dryden a été ministre, Frank Mahovlich a été sénateur... En plus de leur succès sur la glace, les gars ont quand même assez bien réussi dans la vie.»
Jacques Lemaire était flatté d'avoir été reconnu pour sa carrière de joueur, mais estime avoir eu un plus grand impact en tant qu'entraîneur-chef. «Comme entraîneur j'ai fait des choses qui étaient nouvelles dans le hockey», a dit l'ancien attaquant du Canadien. «Au Minnesota, j'avais des équipes à bâtir et au New Jersey, j'avais des équipes à regrouper, à faire jouer ensemble.»  La Presse
La liste des 100 meilleurs
 Les 50 premières années
Centres
• Sid Abel
• Syl Apps
• Jean Béliveau
• Max Bentley
• Alex Delvecchio
• Ted Kennedy
• Dave Keon
• Elmer Lach
• Howie Morenz
• Henri Richard
• Milt Schmidt
Ailiers
• Andy Bathgate
• Toe Blake
• Johnny Bucyk
• Charlie Conacher
• Bernard Geoffrion
• Gordie Howe
• Ted Lindsay
• Frank Mahovlich
• Dickie Moore
• Maurice Richard
Défenseurs
• King Clancy
• Doug Harvey
• Tim Horton
• Red Kelly
• Eddie Shore
Gardiens
• Johnny Bower
• Turk Broda
• Bill Durnan
• Glenn Hall
• Jacques Plante
• Terry Sawchuk
• Georges Vézina
Les années 70
Centres
• Bobby Clarke
• Marcel Dionne
• Phil Esposito
• Jacques Lemaire
• Stan Mikita
• Gilbert Perreault
• Jean Ratelle
• Darryl Sittler
Ailiers
• Yvan Cournoyer
• Bob Gainey
• Bobby Hull 
• Guy Lafleur 
Défenseurs
• Bobby Orr
• Brad Park
• Larry Robinson
• Serge Savard
Gardiens
• Ken Dryden
• Tony Esposito
• Bernard Parent
Années 80
Centres
• Wayne Gretzky
• Pat LaFontaine
• Mark Messier
• Denis Savard
• Peter Stastny
• Bryan Trottier
Ailiers
• Mike Bossy
• Mike Gartner
• Jari Kurri
Défenseurs
• Raymond Bourque 
• Paul Coffey
• Al MacInnis
• Denis Potvin
• Borje Salming
Gardiens
• Grant Fuhr
• Billy Smith
Années 90
Centres
• Sergei Fedorov
• Peter Forsberg
• Ron Francis
• Mario Lemieux
• Eric Lindros
• Mike Modano
• Joe Nieuwendyk
• Adam Oates
• Joe Sakic
• Mats Sundin
• Steve Yzerman
Ailiers
• Pavel Bure
• Brett Hull
• Luc Robitaille
• Brendan Shanahan
Défenseurs
• Chris Chelios
• Brian Leetch
• Scott Niedermayer
• Scott Stevens
Gardiens
• Dominik Hasek
• Patrick Roy
Années 2000
Centre
• Pavel Datsyuk
Ailier
• Teemu Selanne
Défenseurs
• Nicklas Lidstrom
• Chris Pronger
Gardien
• Martin Brodeur
Années 2010
Centres
• Sidney Crosby
• Jonathan Toews
Ailiers
• Jaromir Jagr
• Patrick Kane
• Alex Ovechkin
 Défenseur
• Duncan Keith