Après avoir atteint les demi-finales à Montréal l'an dernier, l'Ontarien Denis Shapovalov n'a pu répéter ses exploits à Toronto cette année.

Denis Shapovalov éliminé par Robin Haase

TORONTO — Le favori local Denis Shapovalov a vu son parcours être freiné sèchement par le Néerlandais Robin Haase, jeudi, alors qu'il a perdu 7-5, 6-2 lors du troisième tour de la Coupe Rogers, à Toronto.

Shapovalov, 26e raquette mondiale, a connu des ennuis au service et a finalement baissé pavillon après 1h16 de jeu. Le joueur de Richmond Hill, en Ontario, a été victime de quatre bris de service et a commis six doubles fautes.

Shapovalov, 19 ans, a commencé le match en force avant de voir Haase, 39e au classemement de l’ATP, renverser la vapeur.

Haase a ensuite rapidement pris les commandes de la deuxième manche, s'offrant une avance de 4-1, et Shapovalov ne s'en est jamais remis.

Shapovalov espérait revivre les sensations de l'an dernier à Montréal, quand il s'est fait un nom en éliminant une série de grands noms du tennis. Ce sera partie remise.

«J'aimerais d'abord remercier les partisans qui sont venus ce soir et cette semaine. Ils ont joué un rôle important dans mes succès passés et ceux de cette semaine, a dit Shapovalov. Et je suis bien sûr désolé de les avoir laissé tomber aujourd'hui. Je n'ai pas été en mesure de jouer à mon meilleur.»

Shapovalov a affirmé que Haase avait joué «intelligemment», le forçant à ralentir sa cadence habituelle. Une brise fraîche n'a pas aidé non plus.

«C'était assez venteux et j'avais de la difficulté à bien cogner la balle et à jouer avec agressivité, a dit Shapovalov. [Haase] a beaucoup d'expérience et il a très bien joué.»

L’élimination de Shapovalov laisse le tableau principal vide de Canadiens.

Haase et lui avaient atteint les demi-finales à Montréal l'été dernier, quand Shapovalov avait perdu contre l'éventuel champion Alexander Zverev. De son côté, Haase avait baissé pavillon contre Roger Federer.

«Je n'étais malheureusement pas à mon meilleur aujourd'hui [jeudi] et ce sont des choses qui arrivent, a dit Shapovalov. Mais j'ai quand même connu une bonne semaine. Je suis content du travail accompli. Je crois avoir retrouvé mes repères d'il y a quelques mois. J'ai bien joué, sauf aujourd'hui.»

Tsitsipas cause la surprise

Plus tôt jeudi, Stefanos Tsitsipas avait causé toute une surprise en montrant la sortie à Novak Djokovic, champion à Wimbledon plus tôt cet été. Le Grec de 19 ans, 27e à l'ATP, a battu le quadruple champion du tournoi 6-3, 6-7 (5) et 6-3 dans un duel de troisième tour.

Les deux bris du match ont été l'affaire du Grec. Tsitsipas atteint donc les quarts de finale d'un tournoi de la série Masters pour la première fois de sa carrière.

«J'attendais les occasions et je les ai saisies, a dit Tsitsipas. J'ai bien exécuté mon plan et je savais qu'il allait éventuellement flancher.»

Tsitsipas a atteint trois demi-finales cette saison, incluant la semaine dernière, à Washington. Il s'est rendu en finale à Barcelone, en avril, mais Rafael Nadal l'avait alors vaincu 6-2 et 6-1.

Au même point l'an dernier, Tsitsipas ne comptait pas encore de victoire à l'ATP. 

«Je crois que Tsitsipas a très bien joué et il méritait la victoire, a reconnu Djokovic. Cependant, je ne crois pas avoir très bien joué, particulièrement en fond de terrain.

«J'ai connu des ratés sur les retours de service. En général, ce n'était pas un grand match de ma part.»

Le prochain rival de Tsitsipas sera Zverev, troisième raquette mondiale.

Champion en titre de l'événement, l'Allemand a écarté le Russe Daniil Medvedev — tombeur du Québécois Félix Auger-Aliassime la veille —, 6-3 et 6-2. Un match de 53 minutes où Zverev a converti ses trois chances de bris.

Grigor Dimitrov a également progressé au tableau, venant difficilement à bout de l'Américain Frances Tiafoe 7-6 (1), 3-6, 7-6 (4).

Le Bulgare, cinquième tête de série, a mis 2h26 pour sceller l'issue de la rencontre. Tiafoe, 20 ans, a éliminé le Canadien Milos Raonic au tour précédent.

Le Sud-Africain Kevin Anderson a eu raison du qualifié biélorusse Ilya Ivashka, 7-5 et 6-3, tandis que le Russe Karen Khachanov a vaincu l'Américain John Isner 7-6 (5), 7-6 (1).