Directeur technique de l’Association de soccer de Beauport et entraîneur de l’équipe senior masculine, Samir Ghrib était évidemment très satisfait des performances de ses protégés.
Directeur technique de l’Association de soccer de Beauport et entraîneur de l’équipe senior masculine, Samir Ghrib était évidemment très satisfait des performances de ses protégés.

Déjà un triplé pour le Royal de Beauport

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Trois des cinq équipes de soccer du Royal de Beauport qualifiées pour les séries en sont sorties en fin de semaine avec un championnat québécois en poche, l’ultime honneur qu’elles pouvaient remporter en cette saison bouleversée par la pandémie de COVID-19.

Directeur technique de l’Association de soccer de Beauport et entraîneur de l’équipe senior masculine, Samir Ghrib était évidemment très satisfait des performances de ses protégés. «Nous sommes le plus gros club AAA au Québec avec 11 équipes et, déjà, c’est très bon d’en avoir eu cinq qui se sont qualifiées», analyse-t-il.

Seule la formation féminine U21 s’est inclinée en demi-finale par la marque de 2 à 1 face à l’ASB de Brossard alors que l’équipe masculine U15 disputera sa demi-finale lundi.

Les trois autres équipes du Royal de Beauport l’ont emporté en finale après le temps réglementaire. L’équipe masculine U18 dirigée par Fabrice Lassonde a triomphé du Club de soccer de Chomedey par la marque de 4 à 2 aux tirs de pénalité alors que le gardien Jérémie Blais réalisait deux arrêts. «Il s’agit d’une belle histoire parce que Fabrice dirige ce groupe depuis le niveau U14 et qu’il a gagné avec eux à leur dernière année junior», indique Samir Ghrib.

Quant à l’équipe senior féminine dirigée par Samir El Akkati, elle a triomphé des Rebelles de Valleyfield 9 à 1 en demi-finale avant de tenir l’ASCO de Chaudière-Ouest à un score de 1 à 1 à la fin du temps réglementaire pour ensuite gagner 3 à 1 en temps supplémentaire. Il s’agissait d’un cinquième championnat provincial au cours des six dernières années pour cette équipe, qui est également toujours championne canadienne en titre en raison de sa victoire en 2019 et de l’annulation du championnat canadien cette année.

Une fin excitante

Du côté de l’équipe senior masculine dont Samir Ghrib est l’entraîneur, c’est une victoire de 1 à 0 contre le Panellinios de Montréal qui les a menés vers un duel contre les Étoiles de l’est de Laval en grande finale. Le match était encore une fois nul 1 à 1 après le temps réglementaire et le Royal a inscrit deux buts avant de voir les Étoiles en ajouter un autre à cinq minutes de la fin de la prolongation. 

Une fin excitante, peut-être un peu trop pour les nerfs de l’entraîneur. «Je peux vous dire qu’on commençait à avoir hâte que le match finisse!» avoue Ghrib à propos de ce gain de de 3 à 2.

Parmi les autres équipes de la région, l’Olympique de Cap-Rouge Saint-Augustin a aussi remporté le championnat québécois au niveau U19 féminin contre l’AS Montis de Saint-Bruno-de-Montarville. 

«Tout ça clôture une saison bien particulière lors de laquelle il a failli ne pas y avoir de soccer. Nous sommes contents d’avoir pu vivre ça alors que les joueurs de soccer scolaire, collégial et universitaire attendent toujours de savoir s’ils pourront jouer», indique Samir Ghrib. 

Cette année, les joueurs n’avaient pas droit au vestiaire et devaient suivre un protocole très strict lors des matchs incluant le lavage des mains à la mi-temps et l’interdiction de serrer la main de ses coéquipiers ou des adversaires après les parties. «Les joueurs se sont bien adaptés : c’était le prix à payer pour avoir le droit de jouer!» conclut celui qui dirige aussi l’équipe masculine du Rouge et Or de l’Université Laval.