Malgré l’appui de la foule de Québec, l’équipe féminine du Québec dirigée par Caroline Ouellette a dû s’avouer vaincue en tirs de barrage par les Étoiles du St-Laurent.

Défaite crève-cœur de l'équipe féminine

L’équipe féminine du Québec menait 2-0 quand Éloise Caron a touché la cible avec moins de trois minutes à écouler à la deuxième période, jeudi soir, face aux Étoiles du St-Laurent. Les filles avaient l’avantage sur leurs adversaires, plus petits, dans l’ensemble du jeu et tout portait à croire qu’elles allaient disputer un autre match au Centre Vidéotron.

Mais les Étoiles ont vite répliqué pour réduire l’écart à un seul but avant de créer l’égalité en troisième. Après une prolongation où les protégées de Caroline Ouellette ont été incapables de profiter d’une supériorité numérique, William Filteau et Christophe Pigeon ont marqué en tirs de barrage pour permettre aux Étoiles d’avoir le dernier mot.

À l’arrivée des journalistes près du vestiaire de l’équipe féminine, le directeur général du Tournoi pee-wee, Patrick Dom, avait peine à retenir ses larmes. Sa courte visite dans le vestiaire des perdantes l’avait véritablement ébranlé. Il en a pourtant vu d’autres au fil des ans...

Ouellette fière

Caroline Ouellette tentait tant bien que mal de consoler ses troupes, qui sont venues bien près de signer un troisième gain d’affilée au Centre Vidéotron en 2018. «C’est difficile. Nous avons obtenu de bonnes occasions de l’emporter, mais notre jeu n’a pas été aussi constant que lors de nos deux premiers matchs. On a bien joué en désavantage numérique, mais pas aussi bien qu’on l’aurait voulu à cinq contre quatre. Le manque d’entraînement sur le plan collectif a joué contre nous, mais je suis quand même drôlement fière de chacune d’entre elles.»

À entendre la réaction de la foule quand une pénalité n’a pas été appelée par l’officiel contre un joueur des Étoiles au début de la période de prolongation, il n’y avait aucun doute que les amateurs s’étaient encore une fois rangés derrière la formation féminine.

«Le hockey féminin sort encore une fois grandi de cette expérience», a souligné Ouellette. Une des joueuses me racontait il y a quelques minutes qu’elle n’avait jamais joué dans le passé avec une équipe composée uniquement de filles. Tant qu’on continuera d’ouvrir des portes pour des filles comme ça...»

***

RETOUR VICTORIEUX POUR COACH BÉDARD

En rémission d’une fièvre de 104 degrés, l’entraîneur Daniel Bédard était de retour derrière le banc des petits Nordiques, jeudi après-midi au Pavillon de la Jeunesse, et ses jeunes protégés l’ont accueilli avec une victoire de 3-1 sur les Red Wings de Detroit. Un gain où les Fleurdelisés ont refusé de baisser les bras devant des adversaires travaillant avec acharnement devant le but et le long des rampes. «Les gars ont démontré qu’ils n’avaient pas l’intention de reculer devant personne. Ils ont travaillé très fort et ont suivi nos consignes. Quand on joue en équipe, nos efforts finissent par être récompensés, même si on commet quelques erreurs ici et là.»

Comme celle qui a mené à l’unique but des Red Wings en deuxième période, alors que le gardien Mathys Routhier s’est retrouvé seul face à trois adversaires. Tommy Montreuil (1-2) et Alexis Bussière (1-1) ont dirigé l’attaque des vainqueurs, qui ont en tête de retourner jouer au Centre Vidéotron, dimanche. En attendant, le Typhon de Québec (SSF) a rendez-vous avec le redoutable Mission de Chicago, samedi (10h) au PJ.

***

EN VITESSE...

Antoine Asselin et Joseph Laplante ont marqué dans la gain de 2-0 des Seigneurs de Lotbinière sur les Prédateurs du Richelieu (Inter B). Le jeu blanc a été crédité à Owen Lessard. Les Seigneurs ont concédé un seul but en trois sorties au Centre Vidéotron… William Smith a dirigé l’attaque des Eagles de Boston avec quatre buts dans une victoire de 6-0 sur les Prospects de la Nouvelle-Angleterre (AAA). Après deux matchs, le numéro 2 des Eagles a déjà amassé sept points (5-2)… Justin St-Hilaire a été le seul à toucher la cible lors de la séance de tirs de barrage et il ainsi permis aux Commandeurs de Pointe-Lévy (AA) d’éliminer les Gulls de San Diego, 3-2… Pierrick Paré a marqué deux fois pour mener les Baroudeurs de Beauce-Centre à un gain de 5-1 sur la formation de Budapest dans l’Inter B.