Pierre Pilote, qui a été nommé capitaine des Black Hawks de Chicago en 1961, a évolué 14 saisons avec cette équipe avant de disputer une dernière campagne avec les Maple Leafs de Toronto, en 1968-69.

Décès de l'ancien défenseur Pierre Pilote

Pierre Pilote, un défenseur qui a remporté trois fois le trophée Norris au fil d'une carrière de 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey, est décédé. Il était âgé de 85 ans.
Les Blackhawks de Chicago, avec lesquels Pilote a joué pendant 13 saisons, ont confirmé la nouvelle dimanche sur leur site internet.
«Les Blackhawks de Chicago offrent leurs sincères condoléances à la famille de Pierre Pilote alors que nous pleurons son décès. Pierre a été l'un des défenseurs le plus souvent récompensés dans l'histoire de la LNH et il a joué un rôle instrumental dans la conquête de la coupe Stanley de 1961.
«On se souviendra de lui en raison de sa robustesse, de son leadership et de sa fiabilité, comme le démontrent ses années passées à titre de capitaine et sa séquence de 376 matchs [consécutifs]. Nous serons toujours grandement reconnaissants pour son incroyable contribution aux Blackhawks et au hockey.»
Né le 11 décembre 1931 à Kénogami, Pilote s'est joint aux Black Hawks (le nom de l'équipe s'écrivait en deux mots à cette époque) vers la fin de la saison 1955-56, après un peu plus de quatre saisons avec les Bisons de Buffalo dans la Ligue américaine.
Il s'est graduellement imposé au point d'amasser 15 points en 12 matchs lors des séries éliminatoires du printemps 1961. Cette récolte lui avait valu de terminer au premier rang des marqueurs des séries, à égalité avec l'illustre Gordie Howe, des Red Wings de Detroit, et un point devant Bobby Hull, son coéquipier avec les Black Hawks.
«Pierre Pilote a été un défenseur constant, fiable et durable qui appréciait les aspects offensifs de sa position, a dit par communiqué le commissaire de la LNH, Gary Bettman. Élément clé de l'équipe championne des Blackhawks en 1961, Pierre était aussi un homme d'humour et de grande dignité, ainsi qu'un fier membre du Temple de la renommée du hockey. La Ligue nationale de hockey est attristée de son décès et envoie de sincères condoléances à sa famille, ses coéquipiers et ses nombreux amis.»
Peu d'erreurs
Nommé capitaine des Black Hawks en octobre 1961, Pilote aura été une sorte de point de transition entre Doug Harvey, avec le Canadien de Montréal, et Bobby Orr, avec les Bruins de Boston, en mettant la main sur le trophée Norris lors de trois saisons consécutives, entre 1963 et 1965. Seulement sept autres défenseurs dans l'histoire de la LNH ont remporté ce trophée en trois occasions.
De 1963 à 1967, Pilote a également été nommé au sein de la première équipe d'étoiles de la LNH, et il a participé au Match des étoiles à huit occasions.
Pierre Pilote, en 2014, lors du dévoilement d'un timbre à son effigie au Temple de la renommée du hockey, à Toronto.
Lors de la saison 1964-1965, Pilote a inscrit 59 points pour établir ce qui était alors un record de la LNH à ce chapitre pour un défenseur. Orr l'a effacé quatre ans plus tard en obtenant 64 points.
Robert Rousseau, un ancien attaquant du Canadien de Montréal dans les années 60, se souvient de Pilote comme un défenseur offensif avant tout, très honnête, qui savait manier la rondelle et qui, surtout, se faisait rarement prendre hors position.
«C'était difficile de jouer contre lui en ce sens que sa position en défensive était toujours impeccable. Il était toujours à la bonne place, au bon moment. [...] C'était très rare quand il faisait une erreur défensivement», a-t-il témoigné.
Échangé aux Maple Leafs de Toronto en retour de l'attaquant Jim Pappin en mai 1968, Pilote a inscrit 3 buts et 21 points en 69 matchs avec les Maple Leafs, avec lesquels il n'aura disputé qu'une seule saison avant d'annoncer sa retraite.
En 821 matchs avec les Hawks, Pilote a amassé 77 buts et 477 points et 1205 minutes de punition. En 82 rencontres des séries éliminatoires, il a ajouté 8 buts et 52 mentions d'aide.
Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1975, Pilote a été immortalisé par l'organisation des Blackhawks, qui ont retiré son numéro 3, le 12 novembre 2008, en même temps que Keith Magnuson, un autre défenseur.