À Saint-Augustin, c’était déjà 3 à 0 pour les Gaulois après à peine sept minutes de jeu.

Débuts difficiles pour le Blizzard; départ canon pour les Chevaliers

Respectivement deuxième et troisième au classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, le Blizzard du Séminaire Saint-François et les Chevaliers de Lévis n’ont pas commencé les séries éliminatoires de la même façon, lundi soir.

Alors que le Blizzard éprouvait toutes sortes de difficultés face aux Gaulois de Saint-Hyacinthe, qui ont remporté le premier match par la marque de 6 à 2, les Chevaliers l’emportaient facilement par le même pointage sur le Phénix du Collège Esther-Blondin.

Il faut dire qu’à Saint-Augustin, c’était déjà 3 à 0 pour les Gaulois après à peine sept minutes de jeu. Alpha Barry, Gabriel Pelchat et Hugo Vézina-Fusey avaient déjà déjoué Jean-Tommy Auger et le très dangereux Mickaël Huchette est allé ajouter un autre filet avant la fin de la première période.

Le Blizzard s’est ressaisi en deuxième période alors qu’Alexis Morin et Charles Boutin ont marqué et qu’Auger bloquait les 13 lancers des Gaulois. Louis-Philippe Fontaine, à 11:39 de la troisième, est cependant venu briser les reins des locaux et William Cantin a marqué dans un filet désert. L’entraîneur du Blizzard, Frédéric Parent, avait pourtant tenté le tout pour le tout en retirant son gardien avec plus de trois minutes au chrono.

«Hockey de rattrapage»

«Le début de match nous a fait extrêmement mal. On a dû jouer du hockey de rattrapage, mais avec trop de rattrapage. On a senti qu’il y avait quelque chose en deuxième, mais les Gaulois ont bien joué défensivement», a illustré Parent.

Le pilote du Blizzard n’a pas voulu montrer du doigt son gardien de but qui a été bombardé de 40 lancers. «On a donné des revirements, des surnombres, ce n’est pas sa faute quand il se retrouve avec des gars seuls devant lui!» poursuit Parent, qui n’a pas voulu non plus expliquer la défaite par les trois joueurs blessés qui manquaient à l’appel de son côté alors que les Gaulois montraient un alignement complet.

«Oui, on pouvait sentir un peu de fatigue, mais c’est à nous de composer avec ça. J’ai dit aux gars que jamais une équipe n’a gagné les séries sans perdre un match dans l’histoire du hockey. Il faudra simplement être meilleurs demain [mardi]. On efface tout et on recommence!» a conclu Parent.

Les Chevaliers facilement

À Lévis, les Chevaliers ont eu la tâche beaucoup plus facile dans un match où ils ont dominé le Phénix 41 à 16 au chapitre des lancers, pour l’emporter 6 à 2.

Après une première période sans but, les Chevaliers ont sonné la charge quand Elliot Lavoie, avec deux buts, Jordan Côté et Antoine Gaudreau ont déjoué la gardienne Ève Gascon en deuxième.

David Fournier a répliqué pour le Phénix avant la fin de la période, mais le mal était déjà fait. Charles-Étienne Hébert et William Robitaille ont ajouté à l’avance des Chevaliers en troisième et Thomas Darcy a été le seul autre Phénix à déjouer Thomas Couture dans une cause perdue avec seulement cinq secondes au cadran.

Les jeunes hockeyeurs midget AAA, habitués de jouer deux matchs par fin de semaine, auront une semaine de relâche chargée avec une série 3 de 5 qui pourrait s’étirer jusqu’à dimanche si nécessaire.

Mardi, les hostilités reprennent au complexe sportif multifonctionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures et à l’Aréna de Lévis avant de se transporter jeudi et vendredi, si nécessaire, au Centre L.P. Gaucher de Saint-Hyacinthe et à l’Aréna de Lachenaie.