Parce que Vert & Or présente beaucoup de points d’interrogation et que le Rouge et Or n’a pas joué de match réparatoire, l’entraîneur-chef Glen Constantin est d’avis qu’il sera important pour ses joueurs de pas vouloir en faire un peu trop, ce qui peut causer des punitions, ou de manquer de synchronisme.

Début de saison du Rouge et Or: sous le signe de l’inconnu

Même si l’entraîneur Glen Constantin connaît bien le Vert & Or de Sherbrooke, une aura de mystère plane autour de l’adversaire de son Rouge et Or pour le premier match de la saison de football universitaire qui sera disputé dimanche après-midi au Stade Telus.

«Il y a beaucoup de points d’interrogation du côté de Sherbrooke, qui a un nouveau coordonnateur à l’attaque, Justin Chapdelaine, qui occupait les mêmes fonctions avec les Gaiters de Bishop’s l’an dernier. Disons qu’on s’est fiés beaucoup à ce qu’il avait fait à Bishop’s pour essayer de prévoir ce qu’on verra dimanche. Il est un bon entraîneur et je pense qu’il peut avoir été influencé par la Ligue canadienne de football, où il a déjà travaillé avec son père, dans son système offensif», a avancé Constantin jeudi lors de son point de presse hebdomadaire.

Constantin a déjà évolué comme coordonnateur défensif sous les ordres de Jacques Chapdelaine, le père de Justin, au début de son association avec le Rouge et Or. «Je dois avouer que c’est un peu spécial d’affronter Justin comme coordonnateur offensif. Je me rappelle que ce jeune homme courait en couche dans le PEPS quand son père coachait ici! Disons que ça ne me rajeunit pas!», affirme-t-il en riant à propos du jeune coordonnateur à l’attaque qui est âgé de 27 ans.

«Pour ce premier match, ce sera de l’inconnu. De plus, nous n’avons pas eu de match préparatoire alors que dans la NFL, ils en ont plusieurs. On n’a eu que 300 jeux offensifs et défensifs depuis 14 jours. Ce n’est pas beaucoup de volume. Il faudra faire attention pour que les joueurs ne veuillent pas en faire un peu trop, ce qui peut causer des punitions, ou manquent de synchronisme», reprend Constantin.

Il s’attend aussi à voir un quart-arrière recrue du côté du Vert & Or pour ce premier duel de la saison. «On doit s’attendre à un système de jeu différent. Leurs deux quarts-arrières recrues sont talentueux et je crois qu’ils auront une meilleure production offensive par la passe», ajoute-t-il au sujet de l’attaque sherbrookoise qui avait tendance par le passé à beaucoup s’appuyer sur l’excellent porteur de ballon Gabriel Polan, maintenant retraité.

Fébrile

Une chose est certaine, Constantin est fébrile à l’approche de cette 25e saison du Rouge et Or. «C’est un bon défi avec beaucoup de changements des deux côtés. Nous avons 10 partants de retour et beaucoup de nouveaux visages sur la ligne défensive. Les unités spéciales seront importantes aussi. Ils ont un bon botteur et nous aussi. Les deux équipes vont se chercher au début, tenter de trouver le rythme. Ce sera important d’avoir de bonnes couvertures de bottés», poursuit-il en référence au match d’ouverture de la dernière saison où l’offensive n’avait réussi aucun touché.

Constantin a aussi réitéré sa confiance en Samuel Chénard, son quart-arrière partant qui prend la relève d’Hugo Richard après avoir évolué dans son ombre pendant quatre ans. «Il a connu une belle progression au camp. J’ai confiance en lui, j’ai aimé son comportement. Il peut s’améliorer encore», conclut-il.

Samuel Chénard

+

DES PAPILLONS POUR CHÉNARD 

Samuel Chénard (photo) a avoué qu’il avait des papillons dans l’estomac à l’approche de son premier match comme quart partant du Rouge et Or. «Ce sera différent au niveau de ma responsabilité envers l’équipe. Il y a toujours eu une bataille et le poste ne m’était pas donné tout cuit dans le bec. C’est certain que les gens vont me comparer à Hugo (Richard), mais c’est correct», poursuit-il. Chénard prétend apporter un peu plus de puissance dans le bras par rapport à son prédécesseur et prévoit compenser sa moins grande mobilité par une lecture plus efficace. «J’ai passé beaucoup de temps à étudier afin de vraiment connaître les jeux sur le bout de mes doigts», résume celui qui est aussi déterminé à ne «pas trop en prendre sur son dos» et à apprendre à bien distribuer le ballon. Ian Bussières

+

LES PORTEURS DE BALLON AU VOTE

Pour lancer le concours de l’équipe d’étoiles de 25 ans du Rouge et Or, les partisans sont invités à voter cette semaine pour leurs porteurs de ballons préférés sur rougeetor.ulaval.ca Le finissant de l’an dernier Christopher Amoah se mesurera à des «légendes» du Rouge et Or comme Pierre-Luc Yao, Jeronimo Huerta-Flores, Guillaume Allard-Caméus, Michel-Pierre Pontbriand, Vincent Alarie-Tardif, Mathieu Brassard, Maxime Boutin, Stéphane Lefebvre, Pascal Lochard, Philippe Plamondon, Nicolas Bisaillon, Guillaume Bourassa, Samuel Fournier, Dimitri Kiernan, Sébastien Lévesque et Christophe Normand. Les participants de cette semaine courent aussi la chance de remporter un ballon de la Coupe Vanier 2018 autographié par Hugo Richard ainsi qu’une participation au grand prix final, un salon VIP pour le 55e match de la Coupe Vanier et deux billets au banquet des étoiles canadiennes. Ian Bussières