Les Alliés de Montmagny (blanc) n’ont eu aucune difficulté à vaincre le Vasas de Budapest, vendredi.
Les Alliés de Montmagny (blanc) n’ont eu aucune difficulté à vaincre le Vasas de Budapest, vendredi.

De jeunes rivaux en demi-finale

Les Seigneurs de Lotbinière reverront des visages connus samedi après-midi en demi-finale de la catégorie International B du Tournoi pee-wee de Québec : les Alliés de Montmagny les ont battus trois fois en autant de matchs cette saison!

Non seulement les Seigneurs voudront démontrer qu’ils sont capables de vaincre leur bête noire, mais ils veulent aussi prouver qu’ils peuvent se rendre, même privés de quelques éléments qui ont déserté l’équipe pour le hockey scolaire.

«Non, on ne se voyait pas là au début du tournoi, et encore moins au début de la saison. On n’a pas une équipe menée par deux ou trois jeunes ultra-talentueux, mais une équipe de travaillants. En plus, je n’ai que deux joueurs qui en sont à leur deuxième tournoi», expliquait vendredi l’entraîneur Richard Normand, après la victoire de 3 à 0 de ses jeunes protégés contre la formation française des Drakkars de Caen.

Des coéquipiers en moins

L’an dernier, les Seigneurs s’étaient présentés au tournoi avec une équipe puissante qui visait les plus grands honneurs, après s’être inclinés en demi-finale l’année précédente.

«Mais on a perdu notre deuxième match», indique le capitaine Hugo Martin, l’un des deux «revenants» de l’an passé. «J’étais très déçu. Mais cette année, on s’est donné un défi de réussir même si on a perdu plein de coéquipiers», poursuit-il.

Au moins quatre des coéquipiers en question se préparaient à embarquer sur la glace quand les Seigneurs la quittaient. Ils portent maintenant l’uniforme des Commandeurs du Collège de Lévis au hockey scolaire.

Richard Normand ne le cache pas, ses joueurs aimeraient bien atteindre la finale pour la première fois, histoire de le remettre «dans les dents» de ceux qui ont choisi de quitter l’équipe.

Les Seigneurs de Lotbinière ont vaincu le Drakkar de Caen 3-0. Ils aimeraient bien atteindre la finale pour montrer leur détermination à leurs anciens coéquipiers.

Scénario connu

«La dernière fois qu’on a atteint la demi-finale, c’était il y a deux ans et on affrontait Beauce-Centre, contre qui on n’avait pas gagné de l’année non plus. Et ils nous avaient battus une fois de plus», indique l’entraîneur.

«Le scénario de cette année ressemble beaucoup à ça, mais on espère un dénouement différent. J’ai bien répété à mes gars que la pression n’est pas sur nous, mais sur les Alliés», poursuit-il.

Les Alliés de Montmagny ont remporté une victoire convaincante de 8 à 2 face au Vasas de Budapest vendredi pour obtenir leur ticket pour la demi-finale.

Pour Hugo Martin, il faudra aborder cette demi-finale comme le quart de finale de vendredi. «Il faudra être prêts, se coucher tôt et arriver préparés», indique le jeune homme, qui évolue avec des coéquipiers qui viennent des quatre coins de la très grande région de Lotbinière, en Chaudière-Appalaches.

«Il y a des gars de Saint-Patrice, Sainte-Agathe, Lyster, Joly. Ils ne vont pas tous à l’école ensemble, mais ils ont été choisis au début de l’année pour représenter la région au niveau pee-wee. Ils vivent une très belle expérience aujourd’hui en affrontant une équipe française. J’espère qu’ils pourront poursuivre leur aventure demain», termine leur entraîneur.