À seulement 20 ans, David Drouin est considéré comme un cycliste prometteur, lui qui avait notamment terminé 10e au Tour de Beauce en 2016.

David Drouin suspendu quatre ans

Le cycliste David Drouin est suspendu pour quatre ans. Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CEES) a confirmé la sanction dans un communiqué, mardi.

Le Beauceron avait échoué un contrôle antidopage hors compétition le 4 décembre 2016. Des traces de RAD-140 avaient été trouvées dans un échantillon d’urine. Il s’agit d’un produit de la famille des agents anabolisants interdit par l’Agence mondiale antidopage, a expliqué le CEES.

«C’est une nouvelle très décevante, surtout qu’il s’agissait d’un cycliste très prometteur. Mais ultimement, c’est la responsabilité des athlètes de s’assurer qu’ils se conforment aux règles antidopage», a réagi dans ce communiqué le directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes, Louis Barbeau.

Prometteur, en effet. À seulement 20 ans, l’athlète de Saint-Prosper avait connu un Tour de Beauce du tonnerre, en 2016, décrochant une 10e place. Moins de trois mois plus tard, il prenait la 44e place de sa première épreuve du UCI World Tour, au Grand Prix cycliste de Québec.

La suspension de quatre ans à Drouin avait été annoncée le 15 juin 2017. Le cycliste avait tenté une première fois, en vain, de la faire réduire de moitié, reconnaissant avoir enfreint les règles. Le 8 février dernier, il a ensuite comparu devant un arbitre du tribunal antidopage, qui a à son tour rejeté sa requête, confirmant la suspension. D’ici le 25 janvier 2021, Drouin est exclu de tous les sports adhérant au Programme canadien antidopage. Il ne pourra pas s’entraîner avec ses coéquipiers.