Le 27 mai 2012, Pierre-Olivier Morin a vu Anton Zlobin inscrire le but le plus important de l’histoire de la franchise des Cataractes. Moins d’un an plus tard, il a lui-même marqué un des filets les plus importants de sa carrière, cette fois dans le maillot des Patriotes. Le 3 mai 2013, il a mis fin au match le plus long de l’UQTR: 114 minutes de jeu!
Le 27 mai 2012, Pierre-Olivier Morin a vu Anton Zlobin inscrire le but le plus important de l’histoire de la franchise des Cataractes. Moins d’un an plus tard, il a lui-même marqué un des filets les plus importants de sa carrière, cette fois dans le maillot des Patriotes. Le 3 mai 2013, il a mis fin au match le plus long de l’UQTR: 114 minutes de jeu!

Dans l'oeil de Pierre-Olivier Morin: les printemps dorés d'un Trifluvien

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
«Pour un jeune qui a grandi sur les patinoires de la Mauricie, c’est un honneur d’avoir soulevé la coupe Memorial avec les Cataractes en 2012. On dit qu’il faut savourer ces moments, que ça pourrait ne jamais se représenter dans une vie. J’ai été chanceux: j’ai gagné deux championnats en autant d’années... avec deux équipes de ma région. Les deux fois, ce fut spectaculaire!»