Yves Sikubwabo a défendu son titre individuel pour la cinquième année d’affilée au 10 km au Championnat universitaire canadien de cross-country, à Victoria, en Colombie-Britannique.

Cross-country: le Rouge et Or détrôné à Victoria

Même si son coureur étoile Yves Sikubwabo a défendu avec succès son titre individuel, le Rouge et Or a été détrôné en tant que champion universitaire canadien de cross-country, à Victoria, dimanche.

C’est une équipe privée de l’un de ses meilleurs éléments en Antoine Thibeault — cinquième l’an dernier —, affecté par la gastro, qui a vu Guelph lui ravir le titre remporté l’année dernière sur les Plaines d’Abraham. Calgary a pris le deuxième rang. Il s’agit donc d’une «petite déception», pour l’entraîneur-chef Félix-Antoine Lapointe, qui visait une deuxième bannière consécutive.

«Chapeau à Yves, qui a défendu son titre pour une cinquième année! Il a fait une super belle course. Puis Dany Racine, un autre athlète de cinquième année, a fini sixième. Ces deux athlètes-là nous ont permis d’être dans le coup. Tout le long de la course, entre Laval, Guelph, Calgary et McMaster, c’était extrêmement serré aux classements intermédiaires. Finalement, on termine troisièmes. Il nous en a manqué un petit peu, mais ça fait partie du sport», a raconté Lapointe.

Faisant partie du peloton de tête tout le long de la course de 10 km, Yves Sikubwabo (31:14, 54) s’est détaché du groupe au huitième kilomètre, en compagnie de Connor Black (Guelph, 31:18,15), pour coiffer ce dernier au fil d’arrivée. Un représentant de Western, Ben Carson (31:32,46), a pris le troisième rang.

«Je suis très heureux de ma course et de la victoire. Le parcours était difficile, en raison des côtes et de la boue, qui le rendait glissant dans les virages. Il fallait toutefois s’y attendre, puisqu’il a plu toute la journée. Ç’a rendu le parcours difficile à négocier», a expliqué Sikubwabo.

Avec sa sixième position (31:40,32), son coéquipier Dany Racine a pour sa part réalisé son meilleur résultat individuel en carrière universitaire. En plus de lui valoir une place sur la première équipe d’étoiles au pays, le résultat lui assure également sa sélection en vue du Championnat universitaire mondial de cross-country, qui se tiendra en Suisse, en avril.

Première chez les femmes

C’est sous la pluie battante que les femmes ont pour leur part disputé l’épreuve de 8 km inscrite à l’horaire de la journée. Amputée d’Anne-Marie Comeau (gastro), l’équipe lavalloise a relevé son niveau de compétitivité, décrochant une troisième place inattendue.

«C’est la première fois de l’histoire du programme qu’on est médaillées sur la scène nationale. On était classées quatrièmes avant d’arriver ici, mais on a joué d’un petit peu de malchance, parce qu’on a une athlète-clé qui n’a pas pu prendre le départ. C’est une grosse surprise que les femmes arrivent à monter sur le podium sans Anne-Marie Comeau, une de nos meilleures coureuses. Tout le monde a élevé son jeu d’un cran pour qu’on puisse se faufiler en troisième place», a constaté Lapointe.

Meilleure lavalloise en piste, Aurélie Dubé-Lavoie a obtenu la septième position (28:21,52) de l’épreuve, remportée par Sasha Gollish (Toronto, 27:36,27), suivie dans l’ordre de Claire Sumner (Queen’s, 27:45,95) et de Branna MacDougall (Queen’s, 27:50,56).

«Aurélie Dubé-Lavoie, notre meneuse, notre championne provinciale, finit septième au pays. Elle se retrouve également sur l’équipe d’étoiles nationale, ce qui est vraiment un bel accomplissement pour elle», a estimé Lapointe.

Pour la formation féminine du Rouge et Or, l’accession à un podium national survient plus rapidement que prévu, dans la progression de l’équipe.

«On se voyait sur le podium dans quelques années, avec les recrues qu’on avait en début de saison. Là, de voir comment tout le monde a été capable de bien faire cette année, de dominer sur la scène provinciale, d’arriver ici sans complexe, et de faire une super belle course, c’est très impressionnant. Je suis pas mal fier de l’équipe de filles. Ça va donner confiance à nos jeunes athlètes pour le futur», a conclu l’entraîneur.