Chez les hommes, Jean-Simon Desgagnés (17) a survolé le parcours de cross-country de huit kilomètres en un peu moins de 26 minutes.

Cross-country: domination lavalloise sur les Plaines

Difficile d’imaginer meilleur scénario pour l’Université Laval, samedi, alors que ses deux équipes de cross-country ont tout raflé à l’Invitation Rouge et Or qui se tenait sur les plaines d’Abraham.

Chez les hommes, Jean-Simon Desgagnés a survolé le parcours de huit kilomètres en un peu moins de 26 minutes (25 :44,25 minutes). Ses coéquipiers Alexis Lepage (26 :04,84 mins) et Félix Lapointe Pilote (26 :13,33 mins) ont complété le podium tout lavallois.

Au classement par équipe, le Rouge et Or l’a facilement emporté en comptant sept de ses coureurs dans le top 10. L’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’Université de Montréal ont terminé en deuxième et troisième position respectivement.

«Ça a super bien été. C’est un parcours qui est quand même exigeant par rapport à tous les autres qu’on va faire pendant la saison», avoue Desgagnés. «On avait une stratégie de partir plus lent, justement considérant que c’est un parcours difficile et qu’on le connaît, on ne voulait pas partir trop rapide, on voulait partir en groupe. C’est ce qu’on a fait et on a accéléré plus vers la mi-course», poursuit-il.

Originaire de Québec, le jeune homme de 20 ans admet que remporter cette épreuve revêt un aspect particulier. «C’est vraiment le fun! La famille est là, les amis, toute l’équipe, c’est le fun. C’est toujours un beau sentiment d’accomplir ça», dit-il. Il s’agit pour lui d’une belle façon de se racheter puisque «l’an dernier, ce n’était pas une super bonne course. C’était peut-être ma moins bonne course de la saison, donc c’est toujours le fun de voir qu’on peut se reprendre l’année d’après.»

Signes «encourageants»

Nommé recrue de l’année en 2017 sur les circuits québécois et canadien, en plus d’être élu sur la première équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec, Jean-Simon Desgagnés voit dans la performance des siens des signes «encourageants» pour le reste de la saison.

«Ce n’était pas la course la plus importante, mais ça montre qu’on est en forme à ce moment-ci de la saison. Ça ne fait que bien augurer qu’on soit capable de mettre six ou sept gars dans le top 10 quand la majorité des universités québécoises sont présentes. Ce n’est pas les championnats provinciaux, mais ce sont les mêmes participants, donc ça montre qu’on va être bon vraiment sur la scène provinciale.»

Sur le plan individuel, l’étudiant en médecine vise au minimum un top 5 aux prochains championnats provinciaux qui auront lieu le 27 octobre, au parc Maisonneuve de Montréal. «Au niveau national, je veux essayer d’améliorer mon classement de l’année passée; j’avais terminé 16e. Terminer un top 10 et peut-être faire une première équipe étoile si tout va bien, mais c’est encore loin alors on va se concentrer sur ce qui s’en vient à court terme», conclut Desgagnés.

Pour l’entraîneur des équipes masculine et féminine du Rouge et Or, il n’y a pas de doute que le «nouveau vétéran» est un pilier important de la formation. «Avec les départs de quelques vétérans, ça devient lui notre coureur dominant. Il a beaucoup progressé dans la dernière année et là on pense qu’il va être difficile à battre même sur la scène nationale cette année», explique Félix-Antoine Lapointe.

«Habituellement, les parcours très "côteux", ce n’est pas nécessairement sa force, donc ça montre à quel point il est dominant même sur un parcours qui n’est pas son élément», poursuit-il.

La gagnante du volet féminin, Catherine Beauchemin (1), suivie de Jessy Lacourse (6) et d’Aurélie Dubé-Lavoie (5).

Inspirés par les filles?

Les hommes de Lapointe ont probablement été inspirés par la performance du volet féminin qui a également enlevé les honneurs, notamment grâce au brio de la recrue Catherine Beauchemin (21 :55,25 mins), de Jessy Lacourse (22 :13,88 mins) et d’Aurélie Dubé-Lavoie (22 :36,93) pour réaliser le triplé.

«C’est une athlète qui est habituée de l’équipe nationale junior, donc qui arrive avec un bon bagage même si elle est recrue. Elle a entre autres participé au Championnat du monde junior de cross-country, donc de la voir l’emporter aujourd’hui [samedi] c’est un petit peu une surprise», avoue l’entraîneur du R et O. «On s’attendait à une chaude lutte avec ses coéquipières Jessy et Aurélie, mais Catherine avait eu une super bonne semaine d’entraînement, donc ça demeurait quelque chose de possible.»

La principale intéressée s’est dite «vraiment contente de la performance qu’on a donnée. […] C’est vraiment difficile, il y a beaucoup de tournants serrés et beaucoup de côtes aussi, donc il faut vraiment bien gérer la course dès le départ sinon c’est beaucoup plus dur au mental.»

Dans deux semaines, le Rouge et Or prendra la direction de Fredericton pour participer au championnat Inter-conférences contre les universités des provinces des Maritimes.