Sidney Crosby a égalé le pointage 2-2 à 5:20 en troisième période, avant d'obtenir un peu plus de deux minutes plus tard une aide sur le but gagnant de Jake Guentzel.

Crosby et les Penguins ont le dernier mot

WASHINGTON — Alex Ovechkin et Sidney Crosby ont tous deux récoltés deux points, mais c’est le capitaine de Penguins qui a eu le dernier mot lorsque Pittsburgh a vaincu les Capitals 3-2 en ouverture de la demi-finale de l’Est, jeudi à Washington.

Ovechkin avait pourtant montré la voie aux Caps en orchestrant le but d’Evgeny Kuznetsov dès la 17e seconde du match et en marquant à 28 seconde du début de la troisième période pour donner les devants 2-0 à sa bande.  Jouant sans Evgeni Malkin et Carl Hagelin, les Penguins ont tout de même trouvé le moyen de renverser la vapeur en moins de cinq minutes.

Patric Hornqvist a lancé le bal en déviant un tir de Justin Schultz, puis Crosby a battu Braden Holtby après qu’Ovechkin eut été incapable de couper une passe transversale de Jake Guentzel. Ce dernier a brisé l’égalité à 7:48 avec son septième but des présentes séries quand le tir de Crosby a dévié sur son bâton.

«Le leadership vient de Sidney, qui a guidé l’équipe, jusqu’au dernier joueur de la formation», a insisté Guentzel, qui a aussi récolté deux aides pour se hisser en tête des marqueurs avec 16 points. «Tu ne peux pas baisser les bras. Il y aura des hauts et des bas pendant toute la série. Tu dois rester dans l’action jusqu’au bout et nous sommes heureux d’avoir gagné cet affrontement.»

Murray pas surpris

Matt Murray, auteur de 32 arrêts, ne pouvait peut-être pas prédire que son équipe allait concrétiser sa remontée, mais il n’a pas été surpris. Pas après que les Penguins eurent gagné leurs neuf dernières séries, dont deux contre les Capitals.

«Il y aura de bonnes choses qui vont se produire et d’autres moins bonnes», a observé Murray. «C’est surtout la façon dont tu réponds qui compte et nous avons fait un bon travail sur ce point.»

Les Capitals ont donc finalement encaissé une première défaite ce printemps quand Holtby amorce la rencontre devant leur filet. Déjoué trois fois sur 25 tirs, dont trois fois sur huit lancers en troisième période, il a connu son pire match depuis qu’il a remplacé Philipp Grubauer au cours de la première ronde, face aux Blue Jackets de Columbus.

«Évidemment, il y a des choses que nous devrons travailler», a affirmé Holtby. «En même temps, quelques-uns des buts qu’ils ont marqués sont survenus sur des jeux bizarres, surtout le dernier.»

Le deuxième match de la série sera présenté dimanche (15h), à Washington.