Cristiano Ronaldo, qui a porté le maillot du Real Madrid pendant neuf saisons, poursuivra sa carrière en Italie avec la Juventus.

Cristiano Ronaldo transféré à la Juventus

Cristiano Ronaldo quitte le Real Madrid pour se joindre à la Juventus en Italie, un transfert qui pourrait avantager l’attaquant portugais en matière de fiscalité.

Les dirigeants de l’organisation basée à Turin ont précisé qu’ils avaient payé 112 millions d’euros (environ 173 millions $CAN) pour obtenir les services de Ronaldo, qui a aussi paraphé une entente de quatre ans avec les champions de la Série A.

Le transfert met fin à un spectaculaire séjour de neuf ans de Ronaldo en Espagne, et l’éloigne d’une affaire de fraude fiscale qui pourrait lui valoir des amendes dépassant les 26 millions $CAN.

«Ces années avec le Real Madrid et dans cette ville de Madrid ont possiblement été les plus belles de ma vie», a écrit Ronaldo dans une lettre ouverte. «Mon seul sentiment en est un de grande gratitude pour ce club, pour ces amateurs et pour cette ville. Je ne peux que les remercier pour l’amour et l’affection que j’ai reçus.

«Mais je pense que le temps est venu d’amorcer une nouvelle étape dans ma vie et c’est pourquoi j’ai demandé à l’équipe d’accepter mon transfert. Je pense que c’est le temps et je demande à tout le monde, surtout à nos partisans, de me comprendre.»

Des buts, des titres, des Ballons d’Or

Ronaldo avait quitté le Manchester United pour se joindre au Real Madrid en 2009. Il est le meneur dans l’histoire de l’équipe avec 451 buts en 438 matchs, et a aidé le Real Madrid à décrocher quatre titres de la Ligue des Champions, deux du Championnat d’Espagne et autant de la Coupe d’Espagne.

Il a inscrit 120 buts en Ligue des Champions — un record —, dont 105 depuis son transfert à Madrid. C’est 12 buts de plus que la Juventus a marqués pendant cette même période de temps.

Cependant, il était mécontent du traitement réservé par les autorités fiscales en Espagne, qui l’ont notamment accusé d’avoir fraudé le gouvernement à la hauteur de 14,7 millions d’euros (22,7 millions $CAN) entre 2011 et 2014. Selon des informations publiées le mois dernier, mais qui n’ont pas été validées, Ronaldo aurait accepté de payer une amende de 18,8 millions d’euros (environ 29 millions $CAN).

En Italie, une nouvelle loi limite l’impôt prélevé sur les revenus générés à l’étranger à 100 000 euros par année (154 000 $CAN) pour les résidants qui ont payé leurs impôts dans d’autres pays pendant au moins neuf des dix dernières années.

Les fans de la Juventus se sont rué à la boutique officielle de l'équipe pour mettre la main sur le chandail numéro 7 que portera le quintuple gagnant du Ballon d'Or.

Ronaldo se trouve actuellement en vacances en Grèce. Le président de la Juventus, Andrea Agnelli, a pris l’avion mardi pour rencontrer le quintuple vainqueur du Ballon d’Or.

«Real Madrid veut exprimer sa gratitude à l’endroit d’un joueur qui a prouvé qu’il était le meilleur au monde et qui a marqué l’une des plus grandes époques de l’histoire de notre club et du soccer mondial, a déclaré la direction de l’équipe dans un communiqué.

«En plus des titres qu’il a gagnés, Cristiano Ronaldo a été un exemple de dévouement, de travail, de responsabilité, de talent et de détermination», a aussi exprimé la formation espagnole. «Aux yeux du Real Madrid, Cristiano Ronaldo sera toujours l’un de ses plus grands symboles et une référence unique pour les générations futures. Real Madrid sera toujours son domicile.»

Nouvelle ère

En 2016, Ronaldo avait signé un contrat de cinq ans avec le Real Madrid. Au passage, il avait affirmé qu’il voulait y terminer sa carrière. Toutefois, il a aussi exprimé son mécontentement après avoir été hué en quelques occasions par certains partisans de l’équipe au stade Santiago Bernabeu.

Ronaldo avait aussi été touché par les supporters de la Juventus, qui lui avaient servi une ovation debout après qu’il eut marqué un but spectaculaire contre la formation italienne en quarts de finale de la Ligue des Champions l’an dernier.

«J’y ai pensé longtemps et je sais que le temps d’une nouvelle ère est venu, a également déclaré Ronaldo. Je quitte, mais j’aurai toujours le sentiment que ce chandail, cet insigne et le stade Santiago Bernabeu m’appartiennent peu importe où je vais.»

Ronaldo a fait ses débuts avec le Sporting Club de Portugal alors qu’il avait 17 ans. Son passement de jambes était déjà célèbre lorsque Alex Ferguson l’a attiré à Manchester United, de la Premier League en Angleterre, avant le début de la saison 2003-2004.

Le Portugais a passé six saisons en Angleterre, remportant trois titres de la Premier League, un de la Ligue des Champions et un de la Coupe d’Angleterre.

Ronaldo a mené le Portugal à un premier titre international d’envergure lors du Championnat d’Europe il y a deux ans, en France. En 2006, à sa première présence en Coupe du monde, il avait aidé le Portugal à atteindre les demi-finales.

Cette année, la formation portugaise a subi l’élimination aux mains de l’Uruguay en huitième de finale de la Coupe du monde. Ronaldo a marqué quatre buts pour porter son total en carrière à 85. Du coup, il a effacé la marque appartenant au Hongrois Ferenc Puskas pour le plus grand nombre de buts marqués par un Européen sur la scène internationale.

+

TRANSFERT GAGNANT... EN BOURSE

Le titre de la Juventus de Turin a fini mardi en hausse de 5,71 % à 0,9 euro à la Bourse de Milan, son maximum depuis un an, avec la signature de la star planétaire du Real Madrid Cristiano Ronaldo.

Depuis le 28 juin, quand les rumeurs sur Ronaldo ont commencé à prendre de l’ampleur, l’action de la «Juve» a bondi de 37,7 %.

Selon les quotidiens espagnols Marca et El Mundo, le montant du transfert de «CR7» s’élèverait à 105 millions d’euros (près de 162 millions $CAN).  AFP

+

GRANDES AMBITIONS

L’itinéraire de Cristiano Ronaldo, natif de Funchal, sur l’île de Madère, est celui d’une superétoile boulimique. «Je veux sept enfants et autant de Ballons d’Or», lâchait-il encore en novembre dernier, après avoir reçu son cinquième trophée, qui lui permettait de revenir à la hauteur de son éternel rival, Lionel Messi. Seul Ronaldo est capable d’une déclaration pareille, sourd aux critiques sur son ambition et son ego démesurés. «Ça veut donc dire que je ne compte pas m’arrêter là. Tant que je jouerai, j’ambitionnerai de gagner tout ce que je peux gagner», poursuivait-il alors. Depuis, il y a eu une nouvelle Ligue des champions avec le Real, et la déception d’une élimination en huitième de finale de la Coupe du monde.  AFP

+

ADULÉ... ET DÉTESTÉ

Le grand public a toujours témoigné à Cristiano Ronaldo un mélange d’admiration et de rejet. Il reste un des meilleurs joueurs de la planète et un des plus détestés. «Si j’avais un joueur comme moi, je le prolongerais pour au moins 10 ans», avait-il lancé en septembre 2016 en toute modestie. «Parce que je suis riche, je suis beau, je suis un grand joueur, les gens me jalousent», avait-il déclaré en 2011.  AFP

+

UNE IMAGE OMNIPRÉSENTE

Côté vie privée, Ronaldo s’affiche désormais aux côtés d’une nouvelle compagne, l’Espagnole Georgina Rodriguez, et de ses bambins (quatre au total, Cristiano Junior et les jumeaux Eva et Mateo, tous trois nés d’une mère porteuse, et Alana Martina qu’il a eue avec Georgina Rodriguez). Business oblige, son image a été déclinée sous la forme d’une ligne de sous-vêtements et d’un parfum, ainsi que d’un musée à sa gloire à Madère, où l’aéroport a été rebaptisé à son nom. Sur son île natale, une statue grandeur nature reproduit sa manière de fêter les buts, bras tendus et jambes écartées. Et elle immortalise déjà la légende d’un joueur désireux d’être «le meilleur de tous les temps». AFP