L'arrivée du Brésilien Philippe Coutinho avec le FC Barcelone pourrait en grande partie compenser la perte de Neymar, qui a quitté l'équipe espagnole pour le Paris Saint-Germain au début du mois d'août dernier.

Coutinho, un cadeau de 238 M$ pour le Barça

BARCELONE — Après un long feuilleton, le FC Barcelone a enfin officialisé samedi l’arrivée du Brésilien Philippe Coutinho, devenu le troisième joueur le plus cher de l’histoire et censé apporter du sang neuf pour effacer la perte de Neymar.

Évaluée à 120 millions d’euros plus 40 millions de primes selon les médias (238,8 millions $CAN au total), l’opération installe l’international brésilien de 25 ans sur le podium mondial des transferts les plus onéreux. Le voilà troisième derrière la pépite du Paris SG Kylian Mbappé (268,6 millions $) et, surtout, son compatriote et ami Neymar, parti du Barça au PSG pour 331,3 millions $ l’été dernier.

Bien que le natif de Rio de Janeiro joue à gauche, son meilleur pied est le droit. Et ce milieu de poche (1,71 m) dispose d’une frappe redoutable (41 buts en Premier League) et d’une excellente vision du jeu (35 passes décisives).

Cure de jouvence

Son arrivée fait figure de cure de jouvence dans un compartiment offensif reposant sur Lionel Messi (30 ans), Luis Suarez (bientôt 31 ans) et Andrés Iniesta (33 ans). Par sa nationalité et son goût du dribble, l’international brésilien (32 sélections) risque d’être présenté comme le remplaçant de Neymar, mais il devrait davantage succéder au meneur de jeu Iniesta, indispensable mais vieillissant.

«Coutinho signera un contrat pour le reste de la saison et cinq années de plus et disposera d’une clause libératoire de 400 millions d’euros [597,4 millions $]», a fait savoir le Barça, sans détailler le montant de l’opération.

Le destin de Coutinho est lié à celui de son ami Neymar. C’est la perte traumatisante de l’attaquant que le club barcelonais, groggy mais renfloué, s’est attaché à compenser ces derniers mois. D’abord en alignant en août 157,7 millions $ pour l’ailier français Ousmane Dembélé, âgé de 20 ans. Et ensuite en attirant enfin Coutinho, qui avait réclamé son transfert l’été dernier mais s’était heurté à l’intransigeance de Liverpool.

À l’époque, le Barça avait fustigé un marché des transferts inflationniste... avant de s’offrir à deux reprises en six mois la recrue la plus chère de l’histoire de la Liga! C’est un joli «cadeau des Rois mages» en ce jour d’Epiphanie, une fête où les petits Espagnols déballent traditionnellement leurs présents.