Course NorthMan: Bédard en fait bûcher un coup!

Il avait arpenté chaque mètre du parcours de 8 km parsemé d'obstacles naturels et fabriqués. Marc-André Bédard avait tout prévu, sauf la ténacité d'un castor qui l'a forcé à revoir une portion du tracé, tard vendredi, à la veille du départ de la course NorthMan tenue samedi au pied du Mont-Saint-Anne.
«Il y a un castor qui m'a fait du trouble au lac Mont-Sainte-Anne, mais lorsqu'on tient une course dans un lieu naturel, il faut s'adapter aux différents éléments», disait cet ancien adepte du biathlon devenu spécialiste des courses à obstacles, et maintenant, «designer» de parcours.
Ils ont été plus de 900 personnes à répondre à l'invitation de cette épreuve qui s'inscrivait dans le calendrier de JustRun, qui organise des événements de courses à pied thématique. Celle de samedi rendait hommage aux «bucherons des années 1800 ayant bâti notre pays», disait Bédard, petit-fils d'un ancien travailleur de la forêt lui ayant servi d'inspiration.
Tout au long de cette course hybride en sentier naturel, on retrouvait au-delà de 30 obstacles, dont quelques stations rappelant l'époque où l'on bûchait, sciait et dravait. Bédard savait qu'il ne pouvait pas rater son coup, notamment avec la présence d'une cinquantaine de coureurs à obstacles d'élite venus d'un peu partout au Québec.
«Ce n'est pas évident de se faire une niche dans les courses à obstacles, de se réinventer. Ils sont difficiles à convaincre parce qu'il y a beaucoup de choix. J'en ai fait plusieurs et j'ai découvert que j'aimais aussi en organiser, dessiner des parcours. Pour celle-ci, je me suis inspiré de l'époque du 19e siècle», expliquait le barbu de Val-Bélair qui a poussé son imagination jusqu'à faire confectionner des chandails à carreaux pour les coureurs et offrir des secondes de bonification à ceux qui visaient dans une cible... au lancer de la hache.
«La touche de Marco»
«Chapeau à Marco, c'est le plus beau parcours que j'ai fait», disait Sébastien Rivest, un sportif de L'Assomption qui participe à plusieurs courses du genre et premier coureur à franchir l'arche de bois (bien sûr!) servant de fil d'arrivée.
Même verdict de la part de Benjamin Morin-Bouchard, un militaire de Val-Bélair qui portait le maillot jaune du favori dans cette course en formule de contre-la-montre.
«C'était super beau, et un contre-la-montre, c'est différent, ça change des départs en groupe. Les obstacles étaient nouveaux, on retrouvait vraiment la touche de Marco. Il veut que tout soit parfait et ça paraissait. Une course à obstacles, c'est toujours dur quand tu te donnes à fond, ce que j'ai fait», disait cet habitué des podiums qui a terminé 15e au Championnat du monde des courses à obstacles, l'an passé. Il prévoit encore y retourner, cette saison.
Jean Cardinal et Gabrielle-Anne Désy ont remporté cette course de «L'Homme du Nord». La NorthMan de Québec était la première de trois courses disputées au Québec. Les deux autres auront lieu en juillet, à Montréal, et en septembre, dans les Laurentides. En plus de l'élite, il y avait aussi des classes compétitives et participatives.