L'organisateur Patrick Aubé avec la zombie Pamela Godin, la policière Claude Godbout, une coureuse émérite, et le bûcheron Marc-André-Bédard, concepteur des épreuves à obstacles NorthMan Race et aussi coureur expérimenté.

Courir de rire avec Just Run

La course à pied traditionnelle plaît à un certain public depuis des millénaires. Mais courir dans de la mousse à bain ou en se régalant de chocolat, se prendre pour un évadé de prison, un bûcheron ou fuir une horde de zombies, voilà une tendance en hausse dans le sport de participation.
C'est ce que Patrick Aubé et ses associés ont compris avec leur entreprise Just Run, basée à Victoriaville. Déjà 26 courses-événements sont à leur calendrier partout au Québec au cours des sept prochains mois, dont cinq dans la grande région de Québec. D'autres s'ajouteront en cours d'été.
Les événements de ce type se multiplient dans les rues du Québec et Just Run compte être lié à plus de 50 % des courses thématiques ou de jeu de rôle présentées dans la province l'an prochain, comme organisateur ou simple fournisseur de services.
Déjà cette année, de 80 000 à 100 000 personnes s'inscriront à leurs événements, avance Aubé, qui travaille déjà sur d'autres thématiques comme une course amoureuse pour célibataires, une course de dégustation de beignes ou de produits du terroir.
Le DéfiChoco le 15 avril
Dans la capitale, le DéfiChoco 5 km a lieu le 15 avril au Lac-Delage, où une oasis chocolatée attendra les participants à chaque kilomètre.
La NorthMan Race, menée par l'ancien biathlonien et champion coureur à obstacles Marc-André Bédard, rendra hommage à nos ancêtres bûcherons avec sa course de type spartan au Mont-Sante-Anne, les 20 et 21 mai, tandis que le Big Bubble Tour envahira le Domaine Maizerets, le 10 juin.
Le Domaine du Radar de Saint-Sylvestre, dans Lotbinière, se changera en Prison Break dont l'on s'évade, le 5 août, avant la Zombie Apocalypse du 23 septembre, dans un endroit encore à révéler.
En français!
Dommage de lire autant d'appellations anglophones pour un produit de chez nous couru en très grande majorité par des sportifs d'ici.
Aubé explique cet état de fait par ses visées internationales. Des demandes proviennent déjà du reste du Canada, des États-Unis et de l'Europe. Il tient à rassurer tout le monde en indiquant que la version française Juste Courir existe et est utilisée.